Centre de stockage de l'Aube (CSA)

Le site nucléaire de Soulaines-Dhuys (Aube) abrite le centre de stockage de l'Aube exploité par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA). Il est situé à environ 50 km de Troyes. Ce site constitue l'installation nucléaire de base (INB) 149.

Stockage ou dépôt de substances radioactives - Andra

Installation contrôlée par :

la division de Châlons-en-Champagne

L'installation en bref

Le site nucléaire de Soulaines-Dhuys (Aube) abrite le centre de stockage de l'Aube exploité par l'Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (ANDRA). Il est situé à environ 50 km de Troyes. Ce site constitue l'installation nucléaire de base (INB) 149.

Mis en service en janvier 1992, le centre de stockage de déchets radioactifs de l’Aube (CSA) a pris le relais du centre de stockage de la Manche qui a cessé ses activités en juillet 1994, en bénéficiant de son retour d’expérience. Cette installation présente une capacité de stockage d’un million de mètres‑cubes de déchets de faible et moyenne activité à vie courte (FMA‑VC) et constitue l’INB 149. Les opérations autorisées dans l’installation incluent le conditionnement des déchets, soit par injection de mortier dans des caissons métalliques de 5 ou 10 m3, soit par compactage de fûts de 200 L. À la fin de l’année 2018, le volume des déchets stockés était d’environ 335 175 m3, soit 33,5 % de la capacité autorisée. Selon les estimations réalisées par l’Andra en 2016 dans le rapport de réexamen périodique du CSA, la saturation de la capacité du CSA pourrait intervenir à l’horizon 2062, au lieu de 2042 initialement prévu, grâce à une meilleure connaissance des déchets futurs et de leurs chroniques de livraison.

Appréciations 2019

À la fin de l’année 2019, le volume des déchets stockés était d’environ 345 000 m3, soit 34,5 % de la capacité autorisée. Selon les estimations réalisées par l’Andra en 2016 dans le rapport de conclusions du réexamen périodique du CSA, la saturation de la capacité du CSA pourrait intervenir à l’horizon 2062, au lieu de 2042 initialement prévu, grâce à une meilleure connaissance des déchets futurs et de leurs chroniques de livraison.

L’ASN considère que le CSA est exploité dans des conditions satisfaisantes au titre de la sûreté, la radioprotection et la protection de l’environnement.

En 2019, le CSA a mis en service, après autorisation de l’ASN, l’installation de contrôle des colis, permettant de disposer de moyens de contrôle plus performants de la qualité des colis reçus. Le centre a par ailleurs engagé la construction de nouveaux ouvrages destinés au stockage de déchets.

L’analyse technique du rapport de réexamen périodique du CSA, destiné notamment à évaluer la sûreté de l’installation en fonction de l’évolution prévue de ses activités sur les 10 prochaines années, s’est poursuivie en 2019. L’ASN se prononcera en 2020 sur les conditions d’exploitation du CSA.

Date de la dernière mise à jour : 28/05/2020