Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly

Le site de la centrale se trouve sur le territoire de la commune de Dampierre-en-Burly (Loiret - 45), sur la rive droite de la Loire, à environ 10 km en aval de Gien et 45 km en amont d'Orléans.
Il comporte quatre réacteurs de type REP d'une puissance unitaire de 900 MWe (palier CP1). Les réacteurs n°1 et 2 constituent l'installation nucléaire de base n°84.
Les réacteurs n°3 et 4 constituent l'installation nucléaire de base n°85.

Réacteurs de 900 MWe - EDF

Installation contrôlée par

la division d'Orléans

L'installation en bref

Le site de la centrale se trouve sur le territoire de la commune de Dampierre-en-Burly (Loiret - 45), sur la rive droite de la Loire, à environ 10 km en aval de Gien et 45 km en amont d'Orléans.

Il comporte quatre réacteurs de type REP d'une puissance unitaire de 900 MWe (palier CP1). Les réacteurs n°1 et 2 constituent l'installation nucléaire de base n°84.

Les réacteurs n°3 et 4 constituent l'installation nucléaire de base n°85.

Appréciations 2017

L’ASN considère que les performances de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly rejoignent globalement l’appréciation générale portée sur EDF en matière de la sûreté nucléaire. Elle considère que les performances dans les domaines de la radioprotection et de la protection de l’environnement sont en retrait par rapport à la moyenne nationale.

Les performances en matière de sûreté nucléaire sont jugées globalement satisfaisantes. La bonne implication de la filière indépendante de sûreté dans le suivi des événements est à maintenir. L’ASN note cependant que les écarts de programmation des activités de maintenance, les défauts d’approvisionnement ou les non-conformités des pièces de rechange sont à l’origine de plusieurs événements significatifs et ont causé des allongements des durées des arrêts des réacteurs en 2017. L’ ASN relève également que le site doit se réapproprier la gestion des risques liés à l’incendie, à l’explosion et à la foudre afin de s’assurer de la conformité des installations aux réglementations associées.

En matière de radioprotection, le plan d’action qui a été déployé par le site en 2017 n’a pas encore démontré son efficacité. Des écarts répétitifs sont toujours constatés et les objectifs fixés par le site restent peu ou pas atteints cette année. Une action forte et adaptée aux situations de terrain est attendue en 2018.

Concernant la protection de l’environnement, les performances du site se sont de nouveau quelque peu détériorées par rapport à l’appréciation de l’ASN des années précédentes. Des événements récurrents ont été déclarés en 2017. Ils sont essentiellement liés à des défaillances organisationnelles et traduisent l’absence d’efficacité des mesures correctives prises par le site depuis 2016.

Principales étapes réglementaires

 Réacteur n°1

 Réacteur n°2

 Réacteur n°3

 Réacteur n°4

 Décret d'utilité publique

 17-05-1974

 Décret de création

 14-06-1976

 Date de 1 ère divergence

 19-09-1980

 16-02-1981

 27-05-1981

 20-11-1981

 Autorisation d'utiliser du MOX

 Autorisation générique DSIN/GRE/SD2.5/n°442.96 du 24-10-1996.

 Décisions de l'ASN relatives aux prélèvements d'eau et au rejet des effluents

  • liquides
  • gazeux
  • Décision n°2011-DC-0210 du 3 mars 2011 de l’ASN fixant les limites de rejets dans l'environnement des effluents liquides et gazeux des installations nucléaires de base n° 84 et n° 85 exploitées par Électricité de France – Société Anonyme (EDF-SA) sur la commune de Dampierre-en-Burly (département du Loiret)
  • Décision n°2011-DC-0211 du 3 mars 2011 de l’ASN fixant les prescriptions relatives aux modalités de prélèvement et de consommation d’eau et de rejets dans l'environnement des effluents liquides et gazeux des installations nucléaires de base n° 84 et n° 85 exploitées par Électricité de France – Société Anonyme (EDF-SA) sur la commune de Dampierre-en-Burly (département du Loiret)

 Mise en service

 Approbation de la mise en service notifiée le 29-05-1986.

Date de la dernière mise à jour : 13/04/2018