Nuisances sonores signalées par les riverains de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly au mois de décembre 2016

Publié le 20/02/2017 à 10:13

Information régionale

Pendant le mois de décembre 2016, l’utilisation d’un système appelé éjecteur équipant le condenseur du réacteur 2 de la centrale nucléaire de Dampierre a été à l’origine de bruits ayant incommodé les riverains des installations.

 La mise en service de l’éjecteur résultait d’une entrée d’air, à hauteur d’un organe de robinetterie du condenseur, ayant eu pour effet d’en perturber le fonctionnement.

L’ASN n’a été informée de ces bruits que le 6 janvier 2017. Elle a pris contact le même jour avec l’exploitant de la centrale de Dampierre et constaté que les bruits avaient cessé, grâce à des réglages mis en œuvre par EDF.

La partie de l’installation à l’origine du bruit, située à l’aval des turbines dans le circuit secondaire, joue un rôle dans la fonction de production d’électricité de l’installation, elle ne fait pas partie de l’îlot nucléaire de la centrale. Son fonctionnement ne met pas en jeu la sûreté nucléaire de l’installation.

Dans l’attente de la réparation de la robinetterie à l’origine de l’entrée d’air dans le condenseur, l’ASN s’est assurée auprès d’EDF que les mesures d’exploitation mises en œuvre, ayant permis de supprimer la source des bruits, sont compatibles avec le respect des spécifications chimiques applicables à l’eau du circuit secondaire.

L’ASN a demandé à EDF qu’une analyse a posteriori de l’incident soit menée, notamment vis-à-vis du caractère tardif de l’information fournie à l’ASN, et que des dispositions soient prises pour éviter le renouvellement de telles nuisances sonores.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017