Contrôle n°201 - Retour sur l’accident nucléaire de Fukushima ; la gestion des situations d’urgence ; les exercices de crise

Publié le 05/01/2017

Pour les professionnels

Les enjeux auxquels l’ASN doit faire face sont sans précédent. Pour y répondre, l’ASN adapte ses modes d’actions en les proportionnant aux risques associés. Dans ce contexte complexe, la gestion des situations d’urgence constitue un axe majeur de réflexion pour tous les acteurs.

J’ai souhaité consacrer ce numéro de Contrôle à ces situations, qu’il aborde au travers de plusieurs prismes. La rubrique « Analyse » revient, plus de cinq ans après, sur les conséquences de la catastrophe de Fukushima et la façon dont celle-ci a profondément changé la manière d’appréhender le risque nucléaire et les situations d’urgence, en France comme en Europe. Elle fait également le point sur la situation au Japon, aujourd’hui confronté aux problématiques du retour des populations dans les zones contaminées et de la réhabilitation du site accidenté.

 

La rubrique « En question » présente, quant à elle, les dernières évolutions de l’organisation mise en place en France par les pouvoirs publics pour réagir en cas d’accident nucléaire ou radiologique majeur, et en particulier la déclinaison du plan national de réponse à ces situations et la décision prise cet été par le gouvernement d’étendre le rayon du périmètre des plans particuliers d’intervention de 10 à 20 km autour des centrales nucléaires. C’est une mesure majeure pour les années à venir. En multipliant par un facteur de l’ordre de quatre le nombre d’habitants dans ces périmètres, et en s’adressant ainsi à des personnes qui ne se sentaient pas jusqu’à présent concernées par le risque nucléaire, il devient encore plus nécessaire de développer auprès de la population la culture du risque.

En 2016, une campagne d’information et de distribution de comprimés d’iode aux riverains des centrales nucléaires a mobilisé de nombreux acteurs. Il conviendra dans les années à venir de préparer les prochaines étapes de cette campagne d’information dans le périmètre nouvellement défini de 20 km autour de ces installations.

Enfin, n’oublions pas que la préparation est une des clés d’une réponse efficace en cas d’urgence radiologique. C’est pourquoi la rubrique « Retour d’expérience » fait la part belle aux exercices de crises et aux leçons qui en sont tirées… dans le domaine nucléaire bien sûr, mais pas seulement. Je vous souhaite une excellente lecture.

Olivier Gupta,
Directeur général de l’ASN

Date de la dernière mise à jour : 15/06/2017