Le radon

Le radon est un gaz radioactif naturel, présent dans le sol et les roches, inodore, incolore et inerte chimiquement.

De quelle façon le radon peut-il nuire à notre santé ?

EN SAVOIR PLUS

Le radon, un gaz naturel radioactif

Lancer la vidéo

Interview de Philippe Chaumet-Riffaud, commissaire de l'ASN

Le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) a classé le radon comme cancérigène certain pour le poumon en 1987. A long terme, l'inhalation de radon conduit à augmenter le risque de développer un cancer du poumon. Cette augmentation est proportionnelle à l'exposition cumulée tout au long de sa vie.
En France, le radon est la seconde cause de cancer du poumon (environ 3 000 morts par an), derrière le tabagisme. L'exposition à la fois au radon et au tabac augmente de façon majeure le risque de développer un cancer du poumon.

Fixés notamment aux poussières atmosphériques, les descendants solides du gaz radon peuvent également se déposer le long des voies respiratoires et les contaminer.
Leurs rayonnements, au contact des cellules bronchiques, ont une énergie susceptible d’altérer les molécules d’ADN, constituant des gènes.
Toutefois, les mécanismes de contrôle et de réparation de l’ADN interviennent immédiatement pour restaurer leur intégrité ou éliminer les cellules lésées. La mutation d’un gène peut résulter d’une réparation imparfaite.

Pénétration du radon dans les bronches

De multiples mutations de gènes, dues à des facteurs toxiques au premier rang desquels figure le tabac, seront nécessaires pour éventuellement conduire à un processus de cancérisation.

Date de la dernière mise à jour : 10/05/2019