Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Le radon

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il provient en particulier des sous-sols granitiques et volcaniques ainsi que de certains matériaux de construction.

Dans les espaces clos mal ventilés, le radon peut se concentrer et exposer, à long terme, les résidents ou les travailleurs à un risque de cancer du poumon. La concentration de radon dans les bâtiments peut être réduite le plus souvent par des actions simples, telle que l’aération quotidienne.

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle. Il provient en particulier des sous-sols granitiques et volcaniques ainsi que de certains matériaux de construction.

Dans les espaces clos mal ventilés, le radon peut se concentrer et exposer, à long terme, les résidents ou les travailleurs à un risque de cancer du poumon. La concentration de radon dans les bâtiments peut être réduite le plus souvent par des actions simples, telle que l’aération quotidienne.

Les résultats de plusieurs études épidémiologiques menées dans le monde sur des populations de mineurs ont conduit l’État à élaborer une réglementation spécifique pour les lieux ouverts au public et les lieux de travail dans les départements les plus exposés. Les propriétaires de ces établissements se voient contraints de faire réaliser des mesures de la concentration de radon et mettre en œuvre, si nécessaire, des travaux pour réduire l’exposition des personnes.

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) contribue à l’évolution de cette réglementation et coordonne le contrôle de sa bonne application.

Consulter les interviews réalisées lors de l'atelier international sur les plans nationaux de lutte contre le radon et le rapport publié à l'issue de l'atelier
[en français / in english - nov. 2014]

EN SAVOIR PLUS

Parlons sûreté nucléaire et radioprotection : le radon

Parlons sûreté nucléaire et radioprotection : le radon
Lancer la vidéo

Qu'est-ce que le radon ? Où le trouve-t-on en France ?

EN SAVOIR PLUS

Le radon : mieux le connaître pour mieux s'en protéger

Interview de Jean-Luc GODET
Lancer la vidéo

Nous avons rencontré Jean-Luc Godet, directeur à la direction des rayonnements ionisants et de la santé à l'ASN. Il évoque les risques liés au radon ainsi que les moyens de s'en prémunir.

Qu’est-ce que le radon ?

Le radon (Rn) est un gaz radioactif inodore, incolore et inerte. Il provient de la transformation du radium (Ra) issu de l’uranium (U) et du thorium (Th), éléments radioactifs présents dans les roches granitiques et volcaniques.

Le radon en France

Dans les espaces ouverts, le radon se dilue dans l’atmosphère et se disperse plus ou moins rapidement selon les conditions météorologiques. Dans les espaces clos où l’air est confiné (grottes, caves, vides sanitaires, pièces d’habitation), la concentration en radon peut être dix fois plus importante qu’à l’air libre. Les concentrations de radon varient également en fonction des caractéristiques de construction, de la ventilation et du mode de vie des habitants.

Le radon et la santé

A la suite et de plusieurs études épidémiologiques et expérimentales, l’Organisation mondiale de la santé a reconnu le radon comme un agent cancérogène pulmonaire en 1987. Une exposition régulière, pendant de nombreuses années, à des concentrations excessives de radon accroît le risque de développer un cancer du poumon. Il est admis que cet accroissement est proportionnel à la concentration de radon dans l’air inhalé et au cumul des expositions.

La réduction du risque

La concentration en radon peut être entre cinq à cinquante fois plus importante dans l’air intérieur de certains bâtiments ou de certaines cavités que dans l’air extérieur.

La réglementation

En France, la réglementation relative à la gestion du risque lié au radon, mise en place à partir de 2002, s’est progressivement étendue à de nouveaux champs d’intervention.

Guides sur la gestion du risque du radon

Guides à destination des collectivités territoriales et des employeurs.