LA SURETE NUCLEAIRE DANS LES PAYS D'EUROPE DE L'EST CANDIDATS A L'UNION EUROPEENNE

Publié le 29/03/1999 à 00:00

Communiqué de presse

Le 26 mars, l'Association des Autorités de sûreté nucléaire des pays d'Europe de l'Ouest (Western European Nuclear Regulators Association, WENRA) a envoyé aux Institutions européennes un rapport sur la situation dans le domaine de la sûreté nucléaire dans les pays d'Europe de l'Est candidats à l'Union européenne. Ce rapport a également été envoyé aux Autorités de sûreté des pays de l'Union européenne ne participant pas à WENRA.

 

WENRA est l'association créée par les chefs des Autorités de sûreté nucléaire d'Allemagne, Belgique, Espagne, Finlande, France, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suède et Suisse. Ses objectifs sont :

 

  • de développer une approche commune en matière de sûreté nucléaire et de sa réglementation en particulier au sein de l'Union européenne,
  • de procurer à l'Union européenne une capacité indépendante pour examiner les problèmes de sûreté nucléaire et de sa réglementation dans les pays candidats à l'Union ,
  • d'évaluer et de mettre en oeuvre une approche commune pour les problèmes survenant dans le domaine de la sûreté nucléaire et de sa réglementation.

 

Le rapport qui a été envoyé aux Institutions européennes couvre la situation dans le domaine de la sûreté nucléaire dans les pays d'Europe de l'Est ayant au moins un réacteur électronucléaire (Bulgarie, Hongrie, Lituanie, Roumanie, Slovaquie, Slovénie, République Tchèque), en deux chapitres. Le premier est consacré au régime réglementaire et à la situation de l'Autorité de sûreté, le second à la situation des réacteurs électronucléaires. A ce stade, il ne couvre en détail ni les déchets nucléaires ni les problèmes de radioprotection. Ce rapport sera périodiquement mis à jour afin de refléter les modifications qui seront intervenues dans ces pays.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017