Exercice de crise nucléaire à la centrale de Chooz (Ardennes)

Publié le 12/06/2003 à 00:00

Communiqué de presse

Jeudi 12 juin 2003, l'Autorité de sûreté nucléaire a organisé, en collaboration avec la Préfecture des Ardennes, la Direction de la défense et de la sécurité civiles (DDSC) du Ministère de l'intérieur, EDF, l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) et Météo France, un exercice de crise nucléaire sur le centre nucléaire de production d'électricité de Chooz (département des Ardennes).

 

L'exercice reposait sur un scénario technique inconnu des acteurs. Il simulait un incident de niveau 3 sur l'échelle INES des incidents et accidents nucléaires (qui compte 7 niveaux) provoqué par une fuite sur le circuit de refroidissement du coeur du réacteur. La centrale nucléaire de Chooz comporte deux réacteurs à eau sous pression de 1450 MWe. Elle est implantée à la pointe nord du département des Ardennes, à proximité de la frontière Belge. L'accident nucléaire était simulée sur le réacteur fictif n°3.

 

Cet exercice a été notamment l'occasion de tester l'alerte et l'échange d'informations avec les autorités belges : l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN) et l'Association Vinçotte Nucléaire (AVN), ainsi qu'avec la province de Namur.

 

L'exercice a également permis de tester la chaîne de décision pour l'application des mesures de protection de la population.

 

L'Autorité de sûreté nucléaire organise régulièrement (une dizaine de fois par an) avec le Ministère de l'intérieur et les préfectures concernées ce type d'exercice sur des installations nucléaires ou lors de transports de matières radioactives afin de tester l'efficacité du dispositif de gestion de crise.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017