Le collège de l'ASN a visité le GANIL à Caen (Calvados)

Publié le 07/04/2009 à 17:01

Note d'information

Le 13 février 2009, le collège de l'Autorité de sûreté nucléaire a visité les installations du GANIL (Grand Accélérateur National d'Ions Lourds) implanté sur les communes d'EPRON, HEROUVILLE-SAINT-CLAIR et CAEN (Calvados).

Le GANIL est un laboratoire de recherche fondamentale et appliquée en physique atomique, physique nucléaire et physique de la matière condensée. Cette installation produit, accélère et distribue des ions lourds dans différentes salles d'expériences mises à la disposition de la communauté scientifique nationale et internationale. Les installations du GANIL constituent l'installation nucléaire de base (INB) n°113, créée par décret du 29 décembre 1980.

L'exploitant a présenté au collège le développement d'un moyen de recherche supplémentaire, appelé SPIRAL 2, qui prévoit la construction de nouvelles salles d'expérience et un faisceau plus puissant. Ce projet nécessitera une modification de l'autorisation actuelle.

Lors de sa visite, le collège a rappelé l'importance :

 

  • du réexamen de sûreté de l'INB, obligation légale de tout exploitant d'INB, qui est destiné à réévaluer périodiquement la situation de l'installation au regard des évolutions réglementaires et des meilleures pratiques internationales, ainsi qu'à actualiser l'appréciation des risques ou inconvénients que l'installation présente pour la sécurité, la santé et la salubrité publique, la protection de la nature et de l'environnement ;
  • du rôle de la commission locale d'information auprès du GANIL prévue par la loi du 13 juin 2006 relative à la transparence et la sécurité en matière nucléaire. Cette commission, présidée un représentant du conseil général du Calvados, a une mission générale de suivi, d'information et de concertation en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et d'impact des activités nucléaires sur les personnes et l'environnement.

 

Le collège a pris acte des progrès accomplis par le GANIL depuis l'entretien du 18 octobre 2006 avec le président de l'ASN et souhaite que cette démarche se poursuive au cours du temps.

A la suite de cette visite, l'ASN vient d'adresser une lettre à la direction du GANIL.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017