Conséquences du séisme en vallée du Rhône : l’ASN a contrôlé la bonne application des procédures de vérification

Publié le 11/11/2019 à 19:15

Note d'information

Le 11 novembre 2019, vers 12h, un séisme est survenu en vallée du Rhône. L’ASN s’est mobilisée pour faire le point avec l’ensemble des exploitants ayant des installations nucléaires dans la région. Elle s’est mise en contact avec les pouvoirs publics au niveau national et local, en particulier la préfecture de la Drôme et de l’Ardèche.

Les installations concernées sont les réacteurs nucléaires des centrales de Cruas-Meysse et de Tricastin, ainsi que des installations d’Orano situées à Tricastin. Selon les exploitants concernés, aucun dommage n’a été constaté.

Sur le site Orano du Tricastin, certaines installations ont été temporairement arrêtées, sans que cela soit pour des motifs de sûreté.

L’ASN a demandé à EDF de vérifier si les valeurs enregistrées dépassaient les seuils à partir desquels un examen  plus poussé des installations, nécessitant l’arrêt des réacteurs, est nécessaire. Ce n’est pas le cas pour la centrale nucléaire du Tricastin, la plus éloignée de l’épicentre du séisme. En revanche, l’un de ces seuils a été atteint sur la centrale de Cruas-Meysse, ce qui a conduit EDF à décider d’arrêter les réacteurs de ce site. L’ASN examinera les conditions dans lesquelles ces réacteurs pourront redémarrer.

Date de la dernière mise à jour : 13/11/2019