L’ASN définit les conditions préalables à la reprise des fabrications de l’usine d’AREVA NP Creusot Forge

Publié le 13/04/2017 à 11:06

Note d'information

Areva NP a informé l’ASN de son intention de reprendre les opérations de forgeage de composants d’équipements sous pression nucléaires destinés à des installations nucléaires de base françaises au sein de son usine de Creusot Forge. Par courriers du 12 avril 2017 envoyés à Areva NP et EDF, l’ASN a défini les conditions préalables à la reprise des opérations de forgeage.

Des dysfonctionnements techniques et organisationnels majeurs intervenus par le passé ont été mis en évidence en 2015 et 2016 au sein de l’usine de Creusot Forge. Areva NP a en conséquence déployé un plan d’action destiné à garantir la qualité des futures fabrications au sein de cette usine.

L’ASN a mené depuis plusieurs inspections au sein de cette usine, notamment une inspection multinationale selon le protocole d’inspection du Multinational Design Evaluation Program (MDEP) en 2016.

L’ASN vérifiera préalablement à la reprise des fabrications le caractère complet du plan d’action et l’efficacité des actions qui ont déjà été menées. L’ASN maintiendra par la suite un contrôle renforcé de l’usine Areva NP de Creusot Forge.

***

L’ASN a rendu publique le 7 avril 2015 une anomalie de la composition de l’acier dans certaines zones du couvercle et du fond de la cuve du réacteur de l’EPR de Flamanville. La détection de cette anomalie a conduit l’ASN à demander à Areva NP et EDF de tirer l’ensemble du retour d’expérience de cet évènement. Trois actions ont été engagées :

  • la recherche, sur d’autres composants des réacteurs d’EDF, d’anomalies techniques similaires à celle détectée sur la cuve de l’EPR de Flamanville. Cette recherche a conduit EDF à identifier des anomalies similaires sur les fonds primaires de certains générateurs de vapeur ;
  • des revues de la qualité de la fabrication des pièces dans les usines de fabrication d’Areva NP qui ont permis à Areva NP de détecter des irrégularités dans les dossiers de fabrication de Creusot Forge ;
  • l’adaptation de la surveillance réalisée par les exploitants d’installations nucléaires de base sur leurs prestataires et sous-traitants et du contrôle effectué par l’ASN pour prendre en compte les risques liés à des pratiques frauduleuses.

 

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017