Quatrièmes réexamens périodiques des centrales nucléaires au-delà de 40 ans : l’ASN participe à la concertation du public

Publié le 06/09/2018 à 10:15

Note d'information

L’ASN est l’un des porteurs de la concertation publique sur les dispositions prévues par EDF visant à améliorer la sûreté de ses réacteurs nucléaires dans le cadre de leur quatrième réexamen périodique. Cette concertation est lancée aujourd’hui 6 septembre par le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN), aux côtés d’EDF, de l’IRSN et de l’Anccli.

L’ASN a impliqué le public dès 2016, avec l’élaboration de sa position sur les grands objectifs proposés par EDF pour les centrales nucléaires des « 40 ans ». La démarche se poursuit aujourd’hui dans le cadre de la préparation de l’avis générique de l’ASN sur le 4ème réexamen périodique qui concernera tous les réacteurs de 900 MWe et dont elle prévoit la publication en 2020.

Le HCTISN a souhaité que le public soit largement associé tout au long de la période de concertation qui va durer six mois, jusqu’au printemps 2019. Le public pourra ainsi échanger avec des experts d’EDF, de l’ASN et de l’IRSN au cours de réunions publiques, organisées notamment par les Commissions locales d’information (CLI). Il pourra également poser ses questions et accéder à l’information en ligne via http://concertation.suretenucleaire.fr.

Chaque réacteur fera l’objet d’une enquête publique lors de son réexamen.  A l’issue de cette enquête publique, l’ASN établira des prescriptions pour encadrer le fonctionnement du réacteur jusqu’à son prochain réexamen.

Apperçu de la concertation publique

Contact : Evangelia Petit, chef du service de presse, tél 01 46 16 41 42 - evangelia.petit@asn.fr

Date de la dernière mise à jour : 06/09/2018