Adoption au niveau européen du rapport sur les résultats des stress tests des centrales nucléaires

Publié le 03/05/2012 à 13:19

Communiqué de presse

Le groupe institutionnel des Autorités de sûreté européennes (ENSREG) et la Commission européenne ont adopté, le 26 avril 2012, un rapport sur les résultats des stress tests menés sur les centrales nucléaires européennes.

Ce rapport répond à la demande du Conseil européen du 25 mars 2011 de réaliser des stress tests sur les centrales nucléaires européennes afin de prendre en compte les premiers enseignements de l’accident de Fukushima.

Dans une déclaration commune adoptée avec le rapport le 26 avril dernier, l’ENSREG et la Commission saluent la qualité du travail accompli et les efforts consentis par tous les acteurs européens pour mener ce travail sans précédent dans les meilleures conditions. L’ENSREG et la Commission européenne soulignent également les avancées que le rapport sur les stress tests va permettre de réaliser dans le domaine de la sûreté nucléaire.

Les résultats des stress tests menés en France (appelés Évaluations Complémentaires de Sûreté) font l’objet d’une appréciation favorable dans le rapport de l’ENSREG qui note le caractère complet des évaluations menées sous le contrôle de l’Autorité de sûreté nucléaire française. Le rapport de l’ENSREG salue le large éventail des améliorations décidées afin de renforcer la sûreté des installations nucléaires françaises au-delà des marges de sûreté dont elles disposent déjà, et notamment la mise en place d’un « noyau dur » conçu pour maîtriser les fonctions fondamentales de sûreté dans des situations extrêmes. Ce rapport formule par ailleurs plusieurs recommandations que l’ASN s’attachera à mettre en œuvre.

Centrale nucléaire de Saint-Alban

La démarche des stress tests, lancée en mars 2011, a mobilisé des milliers de personnes en Europe, chez les exploitants des centrales nucléaires, au sein des Autorités nationales de sûreté et de leurs appuis techniques (TSO) et à la Commission européenne.

Le rapport adopté le 26 avril 2012 est le résultat d’une revue croisée (« revue par les pairs ») des rapports préparés par les Autorités de sûreté des 17 pays participants. Cette revue, conduite entre janvier et avril 2012, a mobilisé quelque 80 experts de 24 États et de la Commission européenne.

L'exercice des stress tests a été conduit dans un esprit d’ouverture et de transparence aux niveaux français et européen. Plusieurs événements publics ont été organisés afin de présenter le processus des stress tests. Les rapports rédigés par les Autorités de sûreté nationales et le rapport adopté le 26 avril 2012 sont disponibles sur le site web de l'ENSREG (www.ensreg.eu).

Un autre événement public est programmé le 8 mai à Bruxelles avec pour but de présenter les résultats des stress tests.

Pour s'inscrire :

L’ENSREG et la Commission européenne vont maintenant établir un plan d'action comprenant un processus de suivi des recommandations du rapport de l'ENSREG. Ils s’accordent également sur l’utilité de travaux communs dans des domaines tels que la préparation et la gestion des situations d’urgence.

Le rapport de l’ENSREG sera transmis aux chefs d'Etat et de gouvernement en vue du Conseil européen qui se tiendra les 28 et 29 Juin 2012.

L’ASN considère que les travaux conduits dans chaque pays et au niveau européen au titre des stress tests constituent une étape décisive vers l’harmonisation et le progrès de la sûreté nucléaire.

 

Pour en savoir plus :

 

Contact presse :
Evangelia Petit, chef du service presse, tél. : 01 40 19 86 61, evangelia.petit@asn.fr

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017