Tests de résistance européens : la France a transmis son rapport intermédiaire à la Commission européenne

Publié le 15/09/2011 à 20:36

Note d'information

La France a transmis, ce 15 septembre, son rapport intermédiaire.
 
A la suite des événements de Fukushima, et conformément au mandat confié par le Conseil européen en mars 2011, le European Nuclear Safety REgulators' Group (ENSREG) a établi un cahier des charges définissant une grille d'analyse commune de la sûreté en vue de la mise en œuvre de tests de résistance pour l'ensemble des réacteurs électronucléaires européens.
 
Le calendrier retenu au plan européen prévoit que les États membres de l'UE remettent à la Commission européenne, à la date du 15 septembre 2011, un rapport national intermédiaire ("National Progress Report") présentant l'état de mise en œuvre des tests de résistance dans chacun des quatorze États européens concernés.
Le cahier des charges des évaluations complémentaires de sûreté (ECS) lancées en France le 5 mai 2011 est conforme au cahier des charges européen, avec deux compléments : alors que l'exercice européen couvre seulement les réacteurs électronucléaires, la France a soumis à la démarche des ECS à la totalité de ses installations nucléaires ; elle a aussi décidé d’y inclure l’examen des questions de sous-traitance.
Ce rapport est un rapport intermédiaire. Les États membres de l'Union européenne se sont en effet engagés à rendre un rapport définitif sur les tests de résistance pour la fin décembre 2011.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017