L’AIEA considère que l’ASN a renforcé le cadre de son contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection

Publié le 16/10/2017 à 10:47

Note d'information

Du 1er au 9 octobre 2017, l’ASN a reçu une délégation de l’AIEA en charge du suivi de la mission d’audit international « Integrated Regulatory Review Service » (IRRS) réalisée en 2014, et qui a concerné l’ensemble des activités contrôlées par l’ASN. Le rapport de l’AIEA sur cette mission, publié par l’ASN en 2015, avait émis 46 recommandations et suggestions dont la délégation présente ces derniers jours devait vérifier l’application et la mise en œuvre.

Mission de suivi - audit "IRRS" AIEA
Mission de suivi - audit "IRRS" AIEA

Avec 40 recommandations et suggestions appliquées (ou appliquées « sous condition de fin de mise en œuvre des actions en cours de réalisation »), la délégation de l’AIEA, présidée par Bill Dean (NRC – autorité de sûreté nucléaire américaine), a conclu que la France avait significativement renforcé le cadre de son contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection. L’AIEA a toutefois souligné la nécessité, pour l’ASN, de se montrer vigilante face à la question des moyens humains au regard des enjeux de sûreté des installations nucléaires en France.  

M. Rzentkowski, directeur de la Division sûreté des installations nucléaires à l’AIEA, a souligné lors de la séance de clôture de cette mission de suivi, que l’ASN est « une autorité de sûreté et de radioprotection efficace comme le prouvaient les conclusions de la mission ». Il a également rappelé que la France est à ce jour le premier pays à avoir réalisé deux cycles complets d’IRRS, après les missions réalisées successivement en 2009 et 2014.

L’ASN considère que les missions IRRS apportent une plus-value significative au système international de sûreté et de radioprotection. L’ASN s’implique donc fortement dans l’accueil de missions en France ainsi que dans la participation à des missions dans d’autres pays.

Date de la dernière mise à jour : 16/10/2017