Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Maintenance des générateurs électriques de secours : l’ASN apporte des précisions

Publié le 16/03/2016 à 16:45

Note d'information

A la suite de la publication de documents internes d’EDF portant sur la maintenance des générateurs électriques de secours des réacteurs nucléaires, l’ASN apporte les précisions ci-dessous.

Ces documents sont des bilans établis par EDF dans le cadre du pilotage de la maintenance de ses installations. Ils ne sont pas transmis à l’ASN, qui peut toutefois les consulter lors de ses inspections si elle le juge nécessaire.

Depuis 2010, EDF met en œuvre une nouvelle méthodologie de maintenance préventive, appelée AP-913, qui a pour objectif d’augmenter la fiabilité des matériels afin d’améliorer le niveau de sûreté et de disponibilité des réacteurs.

L’ASN considère favorablement cette démarche. Elle estime toutefois qu’EDF doit mieux encadrer sa mise en œuvre par les différentes centrales nucléaires.

Les bilans établis dans le cadre de cette démarche évaluent la performance de la maintenance préventive mise en œuvre par l’exploitant. Ils ne portent pas directement sur la disponibilité de ces matériels pour assurer la sûreté des réacteurs.

Lorsqu’un réacteur est en fonctionnement, ses générateurs électriques de secours doivent être en permanence disponibles afin de faire face à un incident ou accident entrainant la perte des autres alimentations électriques. Les règles générales d’exploitation, approuvées par l’ASN, imposent à l’exploitant de réaliser périodiquement des essais des matériels afin de vérifier leur bon fonctionnement. En cas d’indisponibilité d’un matériel requis pour la sûreté, ces règles définissent un délai maximal de réparation. Si ce dernier ne peut être respecté, le réacteur doit être arrêté et l’événement faire l’objet d’une déclaration à l’ASN.

L’ASN mène régulièrement des inspections portant sur la maintenance des matériels importants pour la sûreté des réacteurs. Au vu de ces inspections, elle considère notamment qu’EDF doit progresser dans le traitement des écarts affectant ses matériels, ce que montrent également les bilans publiés.

Contact presse : Evangelia Petit, chef du service de presse, tél 01 46 16 41 42 evangelia.petit@asn.fr

Date de la dernière mise à jour : 08/06/2017