L’ASN autorise la mise en service de l’installation nucléaire de base Écrin

Publié le 08/11/2018 à 11:12

Note d'information

Site Orano de Malvési - Lieu de création des bassins B1, B2, B5 et B6

L’ASN a autorisé, le 12 octobre 2018, la mise en service de l’installation nucléaire de base (INB) no 175, dénommée Écrin, située dans la commune de Narbonne dans l’Aube.

Implantée sur le massif de stériles miniers et de résidus de traitement d’une ancienne mine de soufre, l’installation Écrin est constituée des deux anciens bassins d’entreposage des boues (B1 et B2) de l'usine Orano Cycle de Malvési1, et de trois digues en bordures Nord, Est et Ouest de l’installation. La caractérisation radiologique de ces boues a montré que ces bassins relevaient de la catégorie des INB.

L’installation Écrin a été autorisée par le décret du 20 juillet 2015 à entreposer des déchets radioactifs pour une durée de trente ans, avec un volume de déchets limité à 400 000 m3 et une activité radiologique totale inférieure à 120 térabecquerels.

Les déchets radioactifs autorisés au sein d’Écrin sont principalement les résidus solides et leurs produits de traitement, issus des activités de conversion de l'usine d’Orano Cycle Malvési déjà contenus dans les bassins B1 et B2, ainsi que les résidus solides issus de la vidange des bassins B5 et B6 de l’usine d’Orano Cycle de Malvési.

L’autorisation de mise en service de l’installation, décidée par l’ASN le 12 octobre 2018, permet à l’exploitant de débuter des travaux pour aménager le bassin B2 afin d’y construire une alvéole d’entreposage dans laquelle seront transférées les boues des bassins B5 et B6. Une couverture bitumineuse sera ensuite mise en place.

-

Publié le 08/11/2018

Décisions de l'ASN

Décision n°2018-DC-0645 de l’ASN du 12 octobre 2018

Décision n° 2018-DC-0645 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 12 octobre 2018 autorisant la mise en service de l’installation nucléaire de base n° 175, dénommée Écrin (entreposage confiné de résidus issus de la conversion), exploitée par Orano Cycle sur le site de Malvési, dans la commune de Narbonne (département de l’Aude)

1. Cette usine est une installation classée pour la protection de l’environnement (ICPE). Elle transforme les concentrés issus des mines d’uranium en tétrafluorure d’uranium. Le procédé de transformation produit des effluents liquides contenant des boues nitratées chargées en uranium naturel. Ces effluents sont décantés et évaporés dans des lagunes. Les boues sont entreposées dans des bassins et le surnageant est évaporé dans des lagunes d’évaporation.

Date de la dernière mise à jour : 12/11/2018