L’ASN a mené une inspection de revue à la centrale nucléaire de Chooz (Ardennes)

Publié le 31/12/2010 à 11:49

Note d'information

Site de Chooz

Du 19 au 23 juillet 2010, douze inspecteurs de l’ASN appuyés par deux agents de l’IRSN ont réalisé une inspection approfondie[1] sur les thèmes de la maintenance des installations, de la surveillance des prestataires et de la prise en compte des facteurs organisationnels et humains dans la centrale nucléaire exploitée par EDF sur le territoire de la commune de Chooz.

L’équipe d’inspection était composée de douze inspecteurs de l’ASN, de deux agents de l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), d’un observateur de l’Autorité de sûreté belge et de trois observateurs de l’appui technique de l’Autorité de sûreté japonaise répartis en plusieurs équipes.

Cette inspection représente l’équivalent d’une douzaine d’inspections courantes.

L’exploitant, responsable de la sûreté de son installation, doit organiser une surveillance appropriée des activités qu’il sous-traite de manière à avoir les moyens effectifs d’assumer sa responsabilité.

L’inspection de revue a mis en évidence l’existence de faiblesses dans la gestion et la surveillance des activités sous-traitées mais aussi l’existence d’actions visant à les corriger. Ces faiblesses ne se démarquent pas notablement des constatations que l’ASN a pu effectuer sur les autres sites du parc nucléaire.

Le site de Chooz a mis en place un certain nombre d’actions à la suite des écarts, survenus au cours des années 2008 et 2009, liés notamment aux conditions de travail, aux exigences de l’assurance de la qualité, à des encombrements de chantiers, au non-respect de spécifications ou encore à des analyses de risques incomplètes. Les inspecteurs considèrent que ces actions constituent pour la plupart d’entre elles une bonne base de progrès.

Afin de conforter la tendance à l’amélioration observée dans la gestion et la surveillance des activités sous-traitées, le site devra pérenniser ces actions.

L’ensemble des demandes d’actions correctives et des observations formulées par l’ASN a fait l’objet d’une lettre de suite d’inspection disponible sur le site www.asn.fr.

 

Pour en savoir plus :

[1] Ces inspections, de grande ampleur, permettent à l'ASN de procéder à un examen approfondi du site et de disposer d'une vision plus complète des actions et des résultats de l'exploitant sur un thème donné. L'ASN réalise en moyenne deux inspections de revue par an sur les installations nucléaires.
 
 

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017