L’ASN valorise les initiatives en faveur de la justification des examens d’imagerie en France

Publié le 08/11/2019 à 09:37

Note d'information

En France, l’exposition à des fins médicales représente la première source des expositions  artificielles de la population aux rayonnements ionisants. Cette exposition est en augmentation du fait principalement de l’accroissement du nombre d’examens de scanographie. Les examens d’imagerie ont prouvé leur intérêt et leur apport tant pour le diagnostic que pour le traitement. L’enjeu est toutefois d’éviter les examens qui ne sont pas vraiment nécessaires ou sans réel bénéfice pour les patients, et dont le résultat est susceptible d’être obtenu par d’autres techniques disponibles non irradiantes.

A l’occasion de la journée mondiale de la radiologie du 8 novembre 2019, une campagne a été lancée dans 19 pays européens pour sensibiliser les professionnels de santé à un usage approprié des examens d’imagerie médicale. L’ASN s’associe à cette initiative de l’association européenne HERCA des responsables des Autorités compétentes en radioprotection. Elle répertorie sur asn.fr les ressources en faveur de la justification et de la pertinence des examens d’imagerie en France, mis à la disposition des patients et des professionnels de santé par les différentes institutions, sociétés savantes et associations de patients ou d’usagers.

La justification est au cœur de chacun des deux plans d’action pour la maîtrise des doses délivrées aux patients en imagerie médicale, élaborés par l’ASN en 2011 et 2018, en concertation avec les services du ministère des solidarités et de la santé et les professionnels de santé. Premier principe de la radioprotection inscrit dans le code de la santé publique, la justification vise à s’assurer que le patient tire un bénéfice de la réalisation de l’examen en comparaison avec les risques inhérents liés à l’exposition aux rayonnements ionisants. Il rejoint la notion médicale de pertinence qui s’attache à réaliser « le bon acte pour le bon patient, au bon moment », avec une prise en compte de la balance entre les bénéfices et les risques.

HERCA est une association volontaire au sein de laquelle les dirigeants des autorités européennes compétentes en radioprotection travaillent ensemble afin d’identifier des problématiques communes et de proposer des solutions en conséquence. Ses compétences incluent les applications médicales et vétérinaires, la préparation et réponse aux d’urgence radiologique, le radon et les matériels naturellement radioactifs ainsi que les sources et pratiques industrielles et de recherche. A ce jour, HERCA regroupe 56 autorités de radioprotection de 32 pays européens.

Pour en savoir plus

Date de la dernière mise à jour : 08/11/2019