Incident sur le réacteur n° 3 de la centrale nucléaire du Blayais (Gironde)

Publié le 27/10/2005 à 00:00

Communiqué de presse

Le 27 octobre 2005, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée à 20 h 20 par EDF du déclenchement du plan d'urgence interne (PUI) de la centrale nucléaire du Blayais (Gironde), et a mis en place son centre d'urgence national.
Le réacteur étant revenu dans un état sûr, le dispositif d'urgence de l'ASN a été levé à 23h00.

Le réacteur n° 3 était arrêté depuis le 21 octobre pour maintenance et rechargement en combustible.
A la suite de la fermeture d'une vanne, la pression du circuit destiné au refroidissement du réacteur lorsqu'il est à l'arrêt s'est accrue, et les seuils de déclenchement du PUI ont été atteints.
Les équipes de conduite ont enclenché les procédures de gestion de ce type d'événement et ont ramené le réacteur n°3 dans un état sûr.

Il n'y a aucune victime, ni blessé. Il n'y a aucun rejet dans l'environnement.

L'ASN a immédiatement gréé son centre d'urgence national et ses représentants locaux de la DRIRE Aquitaine se sont rendus à la Préfecture de la Gironde et à la centrale du Blayais. L'IRSN, l'appui technique de l'ASN, a également gréé son centre technique de crise.
Le réacteur étant dans un état sûr, le dispositif d'urgence de l'ASN a été levé à 23h00.

Cet événement est provisoirement classé au niveau 1 de l'échelle INES. L'ASN dépêchera dès demain une inspection pour analyser les causes de cet événement et sa gestion par l'exploitant.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017