Incident radiologique dans un immeuble d’habitation de Lyon

Publié le 01/03/2012 à 13:05

Note d'information

Le 29 février 2012, l’Autorité de sûreté nucléaire a été informée d’un incident survenu dans un immeuble d’habitation de 6 étages situé au 11, quai Claude Bernard à Lyon (7ème arrondissement).

Deux agents de l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) ont été contaminés par des poussières radioactives alors qu’ils intervenaient dans la cave d’un ancien radiologue pour récupérer de vieux instruments de laboratoires à usage médical contenant du radium. Cette intervention planifiée était réalisée par l’IRSN pour le compte de l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra).

Une dispersion de poussières de radium s’est produite lors d’un contrôle de la radioactivité des objets avant leur transport. Ce contrôle réalisé dans le hall de l’immeuble, a occasionné la contamination de deux des quatre intervenants de l’IRSN. Les deux intervenants contaminés ont été pris en charge par les services de secours et transportés à la centrale nucléaire du Bugey afin d’y subir des analyses médicales approfondies. Les premiers résultats communiqués à l’ASN mettent en évidence que les très faibles traces de contamination de ces intervenants ont pu être éliminées et ne présentent pas de risque sanitaire. Les deux autres intervenants ont été autorisés à regagner leur domicile et feront l’objet dans les jours à venir d’un suivi médical adapté.

La cellule mobile d’intervention radiologique (CMIR – pompiers spécialisés) s’est rendue sur place pour réaliser les premières mesures de radioactivité afin de déterminer les parties de l’immeuble contaminées. Les six habitants de l’immeuble qui étaient chez eux à l’heure de l’événement n’ont pas été contaminés et ont immédiatement reçu des consignes de sécurité.

Cet incident ne présente pas de risque sanitaire pour les habitants et les riverains. Cependant, afin de faciliter les opérations de nettoyage qui seront conduites par une entreprise spécialisée, le Préfet a décidé de procéder à l’évacuation temporaire de l’immeuble. Les résidents sont relogés par la mairie de Lyon.

Les opérations visant à remédier aux conséquences de l’incident font l’objet d’un arrêté pris par le Préfet du Rhône.

L’ASN a mis en place une cellule de veille et a dépêché deux inspecteurs sur le lieu de l’événement et deux autres à la Préfecture de Lyon pour conseiller le Préfet sur les mesures à prendre pour sécuriser l’immeuble et permettre un retour rapide des résidents.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017