Incident de niveau 3 à l'Institut des radioéléments (IRE) à Fleurus en Belgique : l'Autorité de sûreté nucléaire belge recommande la mise en oeuvre à titre préventif de mesures de restriction de consommation des

Publié le 29/08/2008 à 00:00

Note d'information

L'ASN avait été informée le 27 août 2008 qu'une fuite d'iode radioactif s'était produite le 25 août à l'Institut des radioéléments (IRE)* à Fleurus en Belgique, près de Charleroi, à environ 40 kilomètres de la frontière française. (Lire la note d'information du 28 août 2008)
 
Sur la base du résultat de mesures complémentaires réalisées sur le terrain, l'Autorité belge de sûreté nucléaire et de radioprotection, l'Agence Fédérale de Contrôle Nucléaire (AFCN), a recommandé à titre de précaution que les populations des communes Fleurus, Keumiée, Lambusart et Wanfercée-Baulet ne consomment pas les fruits et légumes du jardin ni le lait des vaches et n'utilisent pas l'eau de pluie.
 
Les mesures complémentaires demandées par l'ASN pour la surveillance en iode de l'environnement réalisées par les centrales EDF de Chooz et de Cattenom, proches de la Belgique, continuent à montrer qu'il n'y a aucune activité anormale en France.
 
Pour en savoir plus, voir :

 
* L'IRE produit des radioéléments pour une utilisation médicale. L'iode 131 est utilisé, en particulier, pour le traitement des affections thyroïdiennes.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017