L'Autorité de sûreté nucléaire classe au niveau 1 de l'échelle INES un incident de contamination radioactive de l'environnement à proximité de la centrale nucléaire de Chooz

Publié le 29/09/2000 à 00:00

Communiqué de presse

La centrale nucléaire EDF de Chooz (Ardennes) a déclaré le 22 septembre 2000 un incident relatif à la détection d'une contamination à l'extérieur de la clôture des installations du réacteur A, à l'arrêt définitif depuis 1991 et en cours de démantèlement.
 
L'Autorité de sûreté nucléaire a décidé le classement de cet incident au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires, « échelle INES », qui compte sept niveaux. Ce classement est justifié par la présence de radioéléments en dehors des zones surveillées de la centrale et dans un lieu accessible au public, et l'examen des premiers résultats des mesures radiologiques faits par l'Office de Protection des Rayonnements Ionisants.
 
La contamination détectée portait sur une surface d'environ 4 mètres carré. Les mesures radiologiques de cette zone de l'ordre de 15 microSieverts par heure sont supérieures à la limite de 2.5 microSieverts par heure au delà de laquelle une zone devrait être surveillée au titre de la protection des travailleurs.
 
La limite annuelle d'exposition du public est fixée à 1000 microSievert par une récente directive européenne.
 
L'Autorité de sûreté nucléaire demande à EDF d'étendre son programme de contrôle de l'environnement autour du site de Chooz A.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017