L’ASN autorise le redémarrage du four d’incinération de CENTRACO sous réserve de la transmission du bilan complet des opérations de vérification portant sur l’état conforme des équipements nécessaires à la sûreté du four.

Publié le 06/07/2012 à 10:00

Note d'information

Four d’incinération de l'usine CENTRACO à Marcoule (Gard) - ©SOCODEI

L’installation CENTRACO, exploitée par SOCODEI sur la plateforme de Marcoule (Gard), est arrêtée depuis le 12 septembre 2011, après l’accident industriel grave survenu dans l’unité de fusion qui avait causé le décès d’un salarié et blessé quatre autres personnes, dont une grièvement. Par décision en date du 27 septembre 2011, l’ASN avait soumis à son autorisation préalable le redémarrage des fours de fusion et d’incinération de l’installation CENTRACO.

Conformément aux dispositions de cette décision, l’exploitant a remis à l’ASN les éléments permettant de justifier que le redémarrage du four d’incinération s’effectuerait dans des conditions de sûreté satisfaisantes. En particulier, SOCODEI a communiqué les premiers résultats des opérations de vérification de l’installation avant redémarrage, portant notamment sur l’état des équipements nécessaires à la sûreté du four d’incinération ainsi que les conclusions du réexamen des situations à risque d’explosion dans l’unité d’incinération. A l’issue de l’instruction menée avec l’appui de son expert technique, l’ASN a considéré que les éléments transmis étaient satisfaisants.

Par ailleurs, une inspection de l’ASN a eu lieu le 28 juin 2012 afin de vérifier que l’exploitant avait mis en œuvre les dispositions techniques et organisationnelles permettant de prévenir l’occurrence des situations à risque d’explosion. Les conclusions de l’inspection ont montré que les opérations préalables au redémarrage de l’incinérateur ont été réalisées conformément aux dispositions de sûreté. La lettre de suite de cette inspection est accessible sur le site Internet de l’ASN.

En conséquence, l’ASN a autorisé SOCODEI, le 29 juin 2012, à procéder au redémarrage du four d’incinération, sous réserve de la transmission, avant introduction des déchets dans l’incinérateur, du bilan complet des opérations de vérification portant sur l’état conforme des équipements nécessaires à la sûreté du four.

L’ASN a également demandé à SOCODEI des précisions sur l’ordre dans lequel les déchets en attente de traitement vont être introduits dans l’incinérateur, afin de privilégier le traitement des déchets prioritaires compte tenu des enjeux associés.

L’unité de fusion, quant à elle, reste à l’arrêt ; l’enquête judicaire ouverte à la suite de l’accident, à laquelle l’ASN participe en qualité de « sachant », se poursuit sous l’autorité des juges d’instruction.

Pour en savoir plus :

Lettre de suite d'inspection

  • Visite générale en vue du redémarrage de l'incinérateur
    Inspection du 28/06/2012
    INSSN-MRS-2012-0797.pdf (PDF - 88,10 Ko)

Lettre d'autorisation de redémarrage

Actualités précédentes

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017