EPR Taishan : l’ASN engage un dialogue technique avec son homologue chinoise

Publié le 16/06/2021 à 18:20

Note d'information

L’ASN a proposé le 12 juin à son homologue chinoise, l'Administration nationale de la sûreté nucléaire de la Chine (NNSA), d’ouvrir un dialogue technique sur les conditions d’exploitation actuelles du réacteur 1 de la centrale de Taishan.

La centrale nucléaire de Taishan, implantée dans la province du Guangdong, au sud de la Chine, est équipée des deux premiers réacteurs de type EPR à avoir été mis en service dans le monde. Le premier responsable de la sûreté de cette centrale est l’exploitant chinois TNPJVC. L’autorité chargée de son contrôle est l’homologue chinoise de l’ASN, la NNSA.

L’ASN a proposé cet échange afin d’examiner dans quelle mesure le retour d’expérience de la situation d’exploitation actuelle à Taishan peut être pris en compte dans le cadre de l’instruction en cours de la demande de mise en service de l’EPR de Flamanville.

La NNSA a répondu favorablement à la demande de l’ASN et des premières réunions sont en cours. La NNSA a présenté un point de situation ce mercredi 16 juin, lors d’une réunion d’un groupe de travail du MDEP consacré à l’EPR, rassemblant les autorités de sûreté concernées par ce réacteur.

 

Contact presse : Evangelia Petit, cheffe du pôle presse de l’ASN :01 46 16 41 42, evangelia.petit@asn.fr

Date de la dernière mise à jour : 16/06/2021