Disparition d’Henri Legrand, référent déontologue de l’ASN et ancien conseiller auprès du directeur général

Publié le 28/10/2019 à 14:00

Note d'information

Le Collège, le Comité de direction et tous les personnels de l’Autorité de sûreté nucléaire ont appris avec tristesse le décès d’Henri Legrand, survenu le 21 octobre 2019. Henri Legrand a occupé jusqu’en 2017 le poste de conseiller auprès du directeur général depuis sa nomination par André-Claude Lacoste, ancien président de l’ASN, en 2004. Grand professionnel, homme de devoir et de convictions, Henri Legrand avait une connaissance étendue et fine, acquise au cours de sa carrière, de la réglementation environnementale liée aux risques industriels. Il a joué un rôle majeur dans la construction de l’ASN en tant qu’autorité administrative indépendante. Il incarnait aussi personnellement les valeurs d’indépendance, de transparence, de rigueur et de compétence qui sont celles de l’ASN.

Henri Legrand, convention ASN, 2017 - copyright ASN

Ancien élève de l’École nationale supérieure des mines de Paris et de l’École Polytechnique, Henri Legrand a été chargé de mission pour les problèmes d’industrie, d’économie et de recherche auprès du préfet de la région Nord-Pas-de-Calais de 1981 à 1984 avant de rejoindre le ministère de l’Environnement en 1984, où il a dirigé la Sous-direction de la pollution de l’air au service de l’environnement industriel (SEI). Conseiller technique au cabinet du ministre de l’Environnement, Brice Lalonde, en 1988, il a pris la tête en 1992 de la Direction de l’eau et de la prévention des pollutions et des risques, devenue ensuite la Direction de la prévention des pollutions et des risques (DPPR). En tant que conseiller auprès du directeur général de l’ASN Henri Legrand était membre permanent du Conseil général de l’environnement et du développement durable. Animé d’un fort sentiment du bien commun et du service public, il avait, en parallèle de sa carrière, enseigné à l’École nationale supérieure des techniques industrielles et des mines de Douai de 1981 à 1984.

Auprès du directeur général de l’ASN et au sein du comité de direction, Henri Legrand s’était impliqué, en particulier, dans la préparation, avec le Conseil d’Etat, de la loi sur la transparence et la sécurité en matière nucléaire du 13 juin 2006 (loi TSN) qui a créé l’ASN, renforcé le cadre législatif applicable aux activités nucléaires et accru la transparence en conférant notamment un statut législatif aux Commissions et comités locaux d’information (CLI). Henri Legrand a également contribué à l’inscription, dans les lois environnementales (loi « déchets » du 28 juin 2006, loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte du 17 août 2015), d’un certain nombre d’avancées majeures pour le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection et pour l’information des citoyens.

Henri Legrand, référent déontologue de l‘ASN depuis 2017, présidait le groupe permanent d’experts pour le démantèlement, placé auprès de l’ASN, l’un des appuis techniques de l’ASN. Il était Commandeur de l’Ordre national du mérite et médaillé d’or des services militaires volontaires.

Date de la dernière mise à jour : 31/10/2019