L’ASN modifie les échéances de mise en service des groupes électrogènes d’ultime secours des réacteurs d’EDF

Publié le 27/02/2019 à 10:16

Note d'information

L’ASN a décidé de modifier le calendrier de mise en service des groupes électrogènes à moteur diesel d’ultime secours (DUS) compte tenu des difficultés rencontrées par EDF lors des opérations de construction. L’ASN a assorti ce rééchelonnement, qui s’étend jusqu’au 31 décembre 2020, de prescriptions relatives au contrôle de la conformité des sources électriques existantes.

EDF avait informé l’ASN de son impossibilité, pour 54 réacteurs, de respecter l’échéance du 31 décembre 2018 pour la mise en place d’un moyen d’alimentation électrique supplémentaire robuste aux situations extrêmes. L’ASN considère que les difficultés rencontrées par EDF sont avérées et que certaines d’entre elles subsistent encore. Elles résultent notamment de l’ampleur, de la complexité des opérations et des particularités de certains sites.

L’ASN avait imposé à EDF, dans ses décisions du 26 juin 2012 prises au vu des conclusions des évaluations complémentaires de sûreté réalisées à la suite de l’accident de Fukushima Daiichi, la mise en place avant le 31 décembre 2018 d’un moyen d’alimentation électrique supplémentaire permettant notamment d’alimenter, en cas de perte des autres sources électriques externes et internes, les systèmes et composants appartenant au « noyau dur[1] » défini par ces mêmes décisions. En réponse à ces prescriptions, EDF avait engagé la construction de groupes électrogènes dénommés « diesels d’ultime secours » (DUS).

À ce jour, les deux DUS de la centrale nucléaire de Saint-Laurent sont opérationnels.

La décision n° 2019-DC-0662 de l’ASN du 19 février 2019 a fait l’objet de deux consultations du public du 22 octobre au 5 novembre 2018 et du 21 décembre 2018 au 10 janvier 2019.

Publié le 27/02/2019

Décisions de l'ASN

Décision n° 2019-DC-0662 de l’ASN du 19 février 2019

Décision n° 2019-DC-0662 de l’ASN du 19 février 2019 modifiant les décisions n° 2012-DC-0274 à n° 2012-DC-0283, n° 2012-DC-0285 à n° 2012-DC- 0290 et n° 2012-DC-0292 du 26 juin 2012 fixant à Électricité de France – Société Anonyme (EDF-SA) des prescriptions complémentaires applicables aux sites électronucléaires de Belleville-sur-Loire, Blayais, Bugey, Cattenom, Chinon, Chooz B, Civaux, Cruas-Meysse, Dampierre-en-Burly, Flamanville, Golfech, Gravelines, Nogent-sur-Seine, Paluel, Penly, Saint-Alban et Tricastin au vu des conclusions des évaluations complémentaires de sûreté (ECS).

1. Dispositions matérielles et organisationnelles définies à la suite des évaluations complémentaires de sûreté qui ont suivi l’accident de Fukushima. Le noyau dur est conçu pour maîtriser les fonctions fondamentales de sûreté dans des situations extrêmes.

Date de la dernière mise à jour : 27/02/2019