Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Départ de feu sur l’alternateur du réacteur 5 de la centrale nucléaire du Bugey

Publié le 24/06/2013 à 16:11

Note d'information

Le 24 juin 2013, l’exploitant de la centrale nucléaire du Bugey a informé l’Autorité de sûreté nucléaire qu’un feu s’est déclaré vers 13h15 en salle des machines du réacteur 5, au niveau de l’alternateur[1], dans la partie non nucléaire de l’installation.

Schéma de la centrale nucléaire du Bugey réacteur 5

Schéma de la centrale nucléaire du Bugey réacteur 5

Les équipes d’intervention de la centrale nucléaire et les secours extérieurs (services départementaux d’incendie et de secours des départements de l’Ain et de l’Isère) ont été mobilisés. La salle des machines commune aux réacteurs n°4 et n°5 a été immédiatement évacuée.

A 13h23, le plan d’urgence interne, qui permet, par la mobilisation du personnel d’astreinte, de disposer d’équipes renforcées pour gérer l’événement sur le site, a été déclenché. Le plan particulier d’intervention (PPI) de l’établissement n’a pas été déclenché.

L’arrêt automatique du réacteur n°5 a été déclenché et et le réacteur est actuellement dans un état stable piloté par des procédures dédiées. EDF a informé l’ASN vers 15h30 que le feu était maîtrisé.

Cet événement n’a pas eu de conséquence pour le personnel. Il n’y pas eu de rejet radioactif dans l’environnement.

[1] Dans une centrale thermique ou nucléaire, la production d'électricité est assurée par un ou plusieurs groupes turbo-alternateur. Chaque turbine, alimentée en vapeur produite par la source d'énergie, entraîne un alternateur. L'alternateur est une machine constituée d'une partie fixe et d'une partie tournante, qui transforme l'énergie mécanique en électricité sous une tension de 24 OCO volts. Au cours de son fonctionnement, l'alternateur s'échauffe et il est nécessaire de le refroidir par de l'hydrogène sous pression de 4 bar, circulant entre les parties fixes et mobiles, ainsi que par un circuit d'eau. La protection contre les fuites d'hydrogène, très inflammable, est assurée par une circulation d'huile sous pression.

Date de la dernière mise à jour : 30/05/2017