Conférence de presse de Metz : en 2018, le niveau de la sûreté nucléaire et de la radioprotection reste globalement satisfaisant

Publié le 04/06/2019 à 14:30

Communiqué de presse

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Strasbourg de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2018 en région Grand-Est.

Le contrôle de la centrale nucléaire de Cattenom

Concernant les centrales nucléaires de Cattenom et de Fessenheim, l’ASN considère que les performances en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l’environnement se placent dans la moyenne de l’appréciation générale portée sur EDF pour Cattenom, et au-dessus pour Fessenheim en matière de sûreté nucléaire et de protection de l’environnement.

Centrale de Cattenom

Des progrès en matière de radioprotection ont été observés sur le site de Cattenom. L’ASN note néanmoins que le site reste en retrait sur les opérations de maintenance et d’exploitation.

Ainsi, plusieurs événements associés à des non‑qualités de maintenance ont marqué l’année 2018, provoquant des arrêts fortuits ou des remplacements de pièces non programmés. Toutefois l’ASN a relevé une capacité satisfaisante à gérer les événements fortuits.

A noter : des efforts concernant la protection de l’environnement, les rejets chimiques et le management de la radioprotection qui se sont confirmés en 2018 mais qui doivent encore se poursuivre.

Domaine médical

Un état de radioprotection stable en 2018, avec une prise en compte de la radioprotection par les professionnels globalement satisfaisante, à l’exception des pratiques interventionnelles radioguidées.

Une augmentation globale du nombre d’événements significatifs en radioprotection (ESR) déclarés à l’ASN en 2018, mais ceux-ci, en très grande majorité de niveau 0 ou 1 sur l’échelle ASN-SFRO, sont sans conséquence clinique attendue.

Une persistance en 2018 d’événements en radiothérapie classés au niveau 2 (aucun toutefois en région Grand Est),récurrents dans leur nature (erreur de dose ou erreur de latéralités par exemple), qui exige une analyse approfondie de leurs causes et un renforcement des actions de prévention.

Mise sous surveillance du centre prive de radiothérapie de Metz (CPRM)

Des inspections en 2016 et 2017, dans le CPRM et dans les centres de radiothérapie du groupe U2R qui lui sont affiliés, ont mis en évidence des écarts persistants (gestion du système d’assurance de la qualité et de démarche d’analyse des risques) ainsi que des questionnements liés à l’utilisation d’un logiciel interne.

Une mission d’expertise et d’inspection coordonnée par l’ARS et l’ASN en lien avec l’ANSM, afin d’évaluer les pratiques médicales du centre et la maîtrise des risques pour les patients a conclu à une absence de risque immédiat pour les traitements des patients mais confirmant une situation relationnelle extrêmement dégradée.  La mise sous surveillance renforcée pourra être levée lorsque seront vérifiables plusieurs points permettant de garantir la qualité, la sécurité, la pérennité et la conformité du fonctionnement.

En savoir plus :

_______________________________________

L’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), autorité administrative indépendante, assure, au nom de l’Etat, le contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection pour protéger les personnes et l’environnement. Elle informe le public et contribue à des choix de sociétés éclairés. Le rapport de l’ASN sur l’état de sûreté nucléaire et de radioprotection en France en 2018 est téléchargeable en ligne

_______________________________________

Contacts :
Evangelia PETIT, chef du service presse : evangelia.petit@asn.fr // 01 46 16 41 42
Laetitia TYREL de POIX, agence Equancy : ltyreldepoix@equancy.com // 01 45 64 43 11

Date de la dernière mise à jour : 04/06/2019