Concertation sur l’amélioration de la sûreté des réacteurs nucléaires de 900 MWe : le bilan d’une démarche unique

Publié le 03/10/2019 à 14:38

Note d'information

Du 6 septembre 2018 au 31 mars 2019, dans le cadre de ses missions, le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire (HCTISN) a organisé une concertation publique volontaire sur l’amélioration de la sûreté des réacteurs de 900 MWe du parc nucléaire français dans le cadre de leur 4e réexamen périodique. La concertation a mobilisé des acteurs de la sûreté des centrales nucléaires : EDF, l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) et l’Association nationale des comités et commissions locales d’information (ANCCLI).

Ce temps d’échange et de dialogue avec le grand public s’est déroulé sous le regard de deux garantes de la Commission nationale du débat public (CNDP) choisies par le HCTISN.

Retrouvez l'intégralité du communiqué de presse publié par le Haut Comité pour la Transparence et l'Information sur la Sûreté Nucléaire (HCTISN) à l’issue de la conférence de presse conjointe : https://concertation.suretenucleaire.fr/blog/conference-de-presse-du-3-octobre-2019

Date de la dernière mise à jour : 03/10/2019