L'ASN lève la suspension de l'autorisation du centre de radiothérapie de Blois (Loir-et-Cher) pour la prise en charge de nouveaux patients

Publié le 31/03/2009 à 11:43

Note d'information

Le centre de radiothérapie et de cancérologie de Blois respecte à nouveau l'obligation réglementaire de présence d'une personne spécialisée en radiophysique médicale(1) pendant les traitements à compter du 1er avril 2009.

Le centre a procédé au recrutement de deux radiophysiciens, dont l'un à compter du 1er avril 2009. L'ASN considère que les conditions sont à nouveau réunies à compter de cette date pour assurer la sécurité des traitements en respectant les dispositions de l'article 6 de l'arrêté du 19 novembre 2004 qui imposent la présence d'un radiophysicien pendant la délivrance de la dose de rayonnements aux patients.

Ce retour à une situation normale a conduit l'ASN à lever, à compter du 1er avril 2009, la suspension de l'autorisation d'utilisation de l'accélérateur du service prononcée le 15 janvier 2009.
 
 L'ASN avait été amenée à suspendre à cette date l'autorisation du centre de radiothérapie de Blois à la suite du départ de l'unique radiophysicien du centre.

(1)Les Personnes Spécialisées en Radiophysique Médicale, PSRPM, plus communément appelés radiophysiciens ou physiciens médicaux, interviennent dans les services médicaux utilisant des rayonnements ionisants. Leur présence est particulièrement importante dans les services de radiothérapie, où ils sont notamment chargés de tâches de métrologie, de planification des traitements, de contrôle qualité des appareils, d'optimisation de la radioprotection des patients et de gestion des risques dans la chaîne des traitements.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017