Évacuations du bâtiment réacteur n°4 de la centrale nucléaire du Tricastin les 23 et 29 juillet 2008 : l'ASN demande à EDF l'analyse des causes et les actions préventives proposées

Publié le 31/07/2008 à 00:00

Note d'information

Le 23 juillet 2008, alors que le réacteur n°4 de la centrale nucléaire EDF du Tricastin était en arrêt pour maintenance et rechargement en combustible, deux des balises de surveillance présentes dans le bâtiment du réacteur ont détecté une contamination de l'air de ce bâtiment. En application de ses procédures, EDF a alors procédé à l'évacuation du bâtiment et en a interdit l'accès. Des contrôles médicaux ont été effectués. Ils ont mis en évidence qu'une centaine de travailleurs présentaient une contamination interne très inférieure à la valeur limite annuelle réglementaire. Cet événement a été classé par l'ASN au niveau 0 de l'échelle INES (lire l'avis d'incident).
 
Le 29 juillet 2008, le déclenchement d'une balise surveillant la contamination atmosphérique interne du bâtiment réacteur n°4 a conduit à une évacuation de ce bâtiment. Trois inspecteurs de l'ASN, qui procédaient à des contrôles sur place, ont ainsi été évacués. Les personnels concernés ont fait l'objet de contrôles médicaux. EDF  a informé l'ASN de cet événement et de l'absence de contamination des personnes présentes dans le bâtiment.
 
Les balises de surveillance de la contamination atmosphérique mesurent en permanence la radioactivité ambiante dans la zone de chantier. Elles déclenchent une alarme en cas de dépassement de seuil. Dans ce cas, en application des procédures de l'exploitant, l'ensemble des personnes présentes dans le bâtiment sont évacuées. Les balises de surveillance et les procédures d'évacuation font partie des dispositions matérielles et organisationnelles normales mises en oeuvre afin de protéger les intervenants.
 
L'Autorité de sûreté nucléaire a demandé le 30 juillet 2008 par courrier à EDF (lire la lettre) de lui fournir des éléments complémentaires d'explication sur ces déclenchements de balises dans le bâtiment du réacteur n°4 depuis le 23 juillet 2008 ainsi que les actions préventives proposées.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017