L’ASN a mené une inspection de revue à la centrale nucléaire de Flamanville (Manche)

Publié le 28/05/2009 à 10:54

Note d'information

L'ASN a mené, du 11 au 15 mai 2009, une inspection de revue portant sur les deux réacteurs en service à la centrale nucléaire de Flamanville sur le thème de la rigueur d'exploitation.

Ces inspections, de grande ampleur, permettent à l'ASN de procéder à un examen approfondi du site et de disposer d'une vision plus complète des actions et des résultats de l'exploitant sur un thème donné. L'ASN réalise en moyenne deux inspections de revue par an sur les installations nucléaires.

Du 11 au 15 mai 2009, dix inspecteurs de l'ASN et neuf agents de l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN), appui technique de l’ASN, étaient présents sur le site de Flamanville. Cette inspection avait pour objectif d'évaluer les progrès réalisés par le site en matière de rigueur de l'exploitation depuis la mise en place de son plan d’action dans ce domaine en février 2007. En effet, rappelons que l’ASN dans son rapport annuel 2008 a jugé « les performances en matière de rigueur de l’exploitation et de maintenance du site de Flamanville, comme en 2007, en retrait » par rapport à la moyenne de celles des autres centrales nucléaires d’EDF.

Cette inspection s'est déroulée sous forme d'examens de documents, de visites sur le terrain et d'entretiens avec des agents. Les inspecteurs, répartis en plusieurs équipes, ont examiné les points suivants : management de la sûreté, suivi des prestataires, gestion des modifications, état des installations et des équipements sous pression nucléaires, missions de l’équipe de conduite des réacteurs, changements d’état en arrêt de réacteur.
 

Le site de Flamanville progresse sur certaines activités sensibles pour la sûreté comme la gestion des consignations de matériels, les requalifications des matériels à l’issue d’interventions ou encore les pratiques de fiabilisation des interventions. Le site a effectué un diagnostic pertinent de ses forces et faiblesses. Il a la volonté de progresser. Le pilotage du plan d’action semble efficace et les premières actions engagées commencent à porter leurs fruits.

 
Toutefois, les inspecteurs ont identifié plusieurs faiblesses. Le site doit progresser dans la détection et le traitement des écarts afin d’éviter leur répétition. Il doit également améliorer l’ordonnancement et le déroulement des activités de maintenance hors des arrêts de réacteur et améliorer la surveillance des prestataires. Enfin, la gestion du référentiel documentaire doit être plus rigoureuse. L’ASN a demandé à l’exploitant de définir un plan d’action sur ces points.

La centrale nucléaire de Flamanville doit donc poursuivre les efforts engagés tout en continuant à préparer les prochaines échéances techniques, notamment les arrêts de réacteur prévus fin 2009 et début 2010.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017