Faire progresser la sûreté nucléaire et la radioprotection

FR | EN
Compte

Audition par l’OPECST sur les anomalies et les irrégularités détectées sur les équipements sous pression nucléaires. L’ASN a fait le point sur le dossier

Publié le 26/10/2016 à 15:48

Communiqué de presse

EN SAVOIR PLUS

L'ASN fait le point sur les anomalies détectées sur les ESPN

L'ASN a fait le point sur les anomalies détectées sur les ESPN
Lancer la vidéo

OPECST - Audition du 25 octobre 2016

L’ASN a participé le 25 octobre 2016 à l’audition organisée par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques sur la sûreté des équipements sous pression nucléaires (ESPN). L’OPECST a entendu l’ASN et son appui technique l’IRSN, le fabricant Areva NP, l’exploitant EDF, ainsi que le Haut Comité pour la transparence et l'information sur la sécurité nucléaire (HCTISN).

Pierre-Franck Chevet, président de l’ASN, et Rémy Catteau, directeur des équipements sous pression nucléaires à l’ASN, ont présenté les anomalies sur le couvercle et le fond de la cuve du réacteur EPR de Flamanville 3, les anomalies techniques similaires sur les fonds primaires des générateurs de vapeur de certains réacteurs en fonctionnement et les irrégularités détectées dans l’usine Creusot Forge d’Areva NP.

Le président de l’ASN a souligné les points suivants :

  • Cuve du réacteur EPR de Flamanville 3
    L’ASN a accepté la démarche de justification proposée par Areva NP et un programme d’essais mécaniques est en cours. Le dossier d’Areva NP devrait être remis fin 2016. L’instruction de l’ASN et de l’IRSN aura lieu à la suite de la remise du dossier du fabricant et durera au moins 6 mois.
  • Examen, à la demande de l’ASN, de tous les composants forgés dont ceux des générateurs de vapeur
    La présence d’une concentration en carbone élevée notamment sur les fonds primaires fabriqués par Japan Casting & Forging Corporation (JCFC) équipant 12 réacteurs français est confirmée. Des contrôles ont été réalisés ou sont en cours sur 7 réacteurs à l’occasion des arrêts programmés. L’ASN a pris le 18 octobre dernier une décision prescrivant la réalisation de ces contrôles sur les 5 autres réacteurs sous un délai de trois mois. L’objectif des contrôles est de vérifier que les fonds primaires concernés s’inscrivent dans les hypothèses du dossier transmis par EDF. L’instruction par l’ASN et l’IRSN de ce dossier nécessitera quelques semaines, voire davantage si le dossier transmis appelle des compléments.
  • Irrégularités constatées dans l’usine Creusot Forge d’Areva NP
    Il s’agit d’irrégularités inacceptables. L’ASN a demandé l’examen approfondi des pratiques passées. Les dossiers de tous les équipements fabriqués par cette usine seront vérifiés. Areva NP annonce que cet examen prendra un an. De nouveaux écarts sont susceptibles d’être détectés. Une adaptation des méthodes de contrôle sera nécessaire pour faire face à ce type de pratiques.

Pierre-Franck Chevet a également souligné l’investissement humain et technique de l’ASN sur ces sujets ainsi que les actions d’information du public pour assurer la transparence du processus.

 

Contact: Evangelia Petit, chef du service de presse, tél 01 46 16 41 42 evangelia.petit@asn.fr

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017