Accident d'irradiation d'un travailleur au sein de l'établissement de l'ONERA de Toulouse

Publié le 18/03/2008 à 00:00

Note d'information

Mercredi 12 mars, un travailleur de la société HIREX a été irradié par une source radioactive de très haute activité lors d'une intervention dans l'établissement de l'ONERA de Toulouse.
 
Ce travailleur est intervenu dans un bunker d'irradiation pendant plusieurs minutes, alors qu'une source de Cobalt 60 était tombée au sol à la suite d'une mauvaise manipulation lors d'une opération d'irradiation réalisée précédemment. Dès la constatation de cet accident, la source a été remise dans son enceinte de sécurité. L'ASN a immédiatement interdit l'utilisation de cet appareil par l'ONERA.
 
L'ASN et l'inspection du travail, accompagnées d'experts de l'IRSN, ont effectué une inspection sur les lieux de l'événement le lundi 17 mars. Celle-ci a fait apparaître que l'irradiateur contenant cette source avait été installé et utilisé dans une configuration plusieurs fois modifiée par l'ONERA, sans que les dispositifs de sécurité n'aient été vérifiés de manière satisfaisante. Par ailleurs, il a été mis en évidence de nombreux écarts réglementaires en matière de radioprotection, ainsi que des lacunes dans la formation et l'encadrement du personnel en charge des opérations d'irradiation. Compte tenu de ces lacunes, l'ONERA n'a pas été en mesure d'éviter et de déceler immédiatement la perte du contrôle de la source.
 
Des investigations complémentaires sont dès à présent engagées par l'ASN et l'IRSN pour déterminer les circonstances exactes de cet accident, notamment les dysfonctionnements techniques à son origine.
 
Le travailleur a été pris en charge par son médecin traitant avec l'assistance de médecins de l'IRSN spécialisés dans ce type d'événement. La reconstitution précise de cet accident et les résultats des examens biologiques dont ce travailleur a fait l'objet permettront prochainement d'établir l'évaluation de la dose reçue par celui-ci.
 
L'ONERA utilise cet irradiateur pour simuler l'irradiation des matériaux destinés à être utilisés sur des satellites. Il existe une dizaine d'installations de ce type en France utilisées pour diverses applications industrielles. L'ASN va engager des actions spécifiques à l'égard des industriels concernés.

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017