Echelle ASN/SFRO en radiothérapie : après une année d'expérimentation, l'ASN et la SFRO réalisent le bilan de son utilisation et présentent l'échelle révisée

Publié le 25/07/2008 à 00:00

Note d'information

Après un an d'utilisation à titre expérimental, l'ASN, la Société française de radiothérapie oncologique (SFRO) et la Société française de physique médicale (SFPM) ont mis à jour l'échelle de classement ASN/SFRO pour la prise en compte des événements de radioprotection affectant des patients dans le cadre d'une procédure médicale de radiothérapie publiée en juillet 2007.
 
Afin de faciliter la perception de la gravité des événements de radioprotection affectant des patients dans le cadre d'une procédure médicale de radiothérapie, l'ASN a élaboré, en collaboration avec la SFRO, une échelle de classement qui a été mise en place à titre expérimental le 5 juillet 2007 pour une durée de douze mois. Cette échelle, qui comporte huit niveaux, est compatible avec l'échelle INES existante en matière de radioprotection ainsi qu'avec les grilles de classement déjà utilisées par les praticiens (CTCAE ). Les critères de classement portent non seulement sur les conséquences avérées mais aussi sur les effets potentiels de l'événement et prennent en compte le nombre de patients exposés.
 
Le bilan de cette année d'utilisation montre que l'échelle constitue un bon outil d'information facilitant la perception de la gravité d'un événement par l'ensemble des acteurs non avertis.
 
Cependant, son utilisation par les professionnels a révélé des difficultés pour distinguer les événements relevant des niveaux 0 ou 1. Les modifications apportées au projet initial précisent donc ces deux niveaux. Les événements classés au niveau 0 sont sans aucune conséquence clinique pour le patient. Il est précisé dans l'échelle révisée qu'il s'agit principalement des erreurs de doses qui ont pu être compensées avant la fin du traitement. Les « anomalies détectées avant le lancement d'un traitement » ne sont plus prises en compte dans l'échelle révisée et ne font pas l'objet d'une déclaration systématique à l'ASN, à l'exception des cas jugés par le déclarant comme devant faire l'objet d'un retour d'expérience vers les professionnels. Par ailleurs, il est précisé dans l'échelle révisée que les événements classés au niveau 1 présentent des conséquences dosimétriques (erreurs de doses ou de volumes) mais sont sans conséquence clinique attendue pour le patient.
 
Les événements classés par l'ASN à un niveau supérieur ou égal à 2 sur cette échelle feront l'objet d'une information sur le site Internet de l'ASN. Les événements classés au niveau 1 de l'échelle ASN/SFRO, dont l'ASN rendait initialement compte par un avis d'incident nominatif, seront, dorénavant, synthétisés dans un bilan trimestriel non nominatif qui sera également publié sur le site Internet de l'ASN. Toutefois, un avis nominatif sera publié pour les événements de niveau 1 relatifs à une cohorte de patients. La première synthèse trimestrielle paraîtra à l'automne 2008.
 

  • Consulter l'échelle ASN-SFRO révisée pour la prise en compte des événements de radioprotection affectant des patients dans le cadre d'une procédure médicale de radiothérapie

 
Contacts presse :
ASN : Evangelia Petit, tél : 01 40 19 86 61, evangelia.petit@asn.fr
 SFRO : Mary Hittinger, tél : 01 40 15 92 05, sfro@wanadoo.fr

Date de la dernière mise à jour : 18/09/2017