Rapport de l'ASN 2020

laiton a en effet des propriétés bactéricides que n’ont pas le titane et les aciers inoxydables. Les tours aéroréfrigérantes peuvent contribuer à la dispersion atmosphérique de légionelles dont la prolifération peut être prévenue par un entretien renforcé des ouvrages (détartrage, mise en place d’un traitement biocide, etc.) et une surveillance. 1.5  L’enceinte de confinement L’enceinte des REP assure deux fonctions : ∙ le confinement des substances radioactives susceptibles d’être dispersées en cas d’accident ; à cette fin, les enceintes ont été conçues pour résister aux températures et pressions qui résulteraient de l’accident de perte de réfrigérant primaire le plus sévère (rupture circonférentielle doublement débattue d’une tuyauterie du circuit primaire) et pour présenter une étanchéité satisfaisante dans ces conditions ; ∙ la protection du réacteur contre les agressions externes. Ces enceintes ont été conçues selon trois modèles : ∙ celles des réacteurs de 900MWe sont constituées d’une seule paroi en béton précontraint (béton comportant des câbles d’acier tendus de manière à assurer la compression de l’ouvrage dans l’objectif d’augmenter la résistance à la traction de celui‑ci). Cette paroi assure la résistance mécanique à la pression, ainsi que l’intégrité de la structure vis‑à‑vis d’une agression externe. L’étanchéité est assurée par un revêtement métallique recouvrant l’ensemble de la face interne de la paroi en béton ; ∙ celles des réacteurs de 1300 et 1450MWe sont constituées de deux parois : la paroi interne en béton précontraint et la paroi externe en béton armé. L’étanchéité est assurée par la paroi interne et par le système de ventilation (EDE) qui assure, entre les deux parois, la collecte et la filtration des fuites résiduelles de la paroi interne avant leur rejet. La résistance aux agressions externes est principalement assurée par la paroi externe ; ∙ celle de l’EPR de Flamanville est constituée de deux parois en béton et d’un revêtement métallique qui recouvre l’ensemble de la face interne de la paroi interne. 1.6  Les principaux circuits auxiliaires et de sauvegarde Les circuits auxiliaires assurent en fonctionnement normal, en puissance ou dans les états d’arrêt du réacteur, la maîtrise des réactions nucléaires, l’évacuation de la chaleur du circuit primaire et de la puissance résiduelle du combustible dans les états d’arrêt, et le confinement des substances radioactives. Il s’agit principalement du système de contrôle chimique et volumétrique du réacteur (RCV) et du système de refroidissement du réacteur à l’arrêt (RRA). Le rôle des systèmes de sauvegarde est de maîtriser et de limiter les conséquences des incidents et des accidents. Il s’agit principalement des circuits suivants : ∙ le circuit d’injection de sécurité (RIS), dont le rôle est d’injecter de l’eau dans le circuit primaire en cas de fuite de ce dernier ; ∙ le circuit d’aspersion dans l’enceinte du bâtiment réacteur (EAS), dont le rôle est de diminuer la température et donc la pression dans l’enceinte de confinement en cas de fuite importante du circuit primaire ; ∙ le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG), qui intervient pour alimenter en eau les GV en cas de perte du système d’alimentation normal, et ainsi permettre l’évacuation de la chaleur du circuit primaire. Ce système est également utilisé en fonctionnement normal, lors des phases d’arrêt ou de redémarrage du réacteur. 1.7  Les autres systèmes importants pour la sûreté Les principaux autres systèmes ou circuits importants pour la sûreté et nécessaires au fonctionnement du réacteur sont : ∙ le circuit de réfrigération intermédiaire (RRI) qui assure le refroidissement d’un certain nombre d’équipements nucléaires. Ce circuit fonctionne en boucle fermée entre, d’une part, les circuits auxiliaires et de sauvegarde et, d’autre part, les circuits véhiculant l’eau provenant de la rivière ou de la mer (source froide) ; ∙ le circuit d’eau brute secourue (SEC) qui assure le refroidisse­ ment du circuit RRI au moyen de l’eau provenant de la rivière ou de la mer (source froide). C’est un circuit de sauvegarde constitué de deux lignes redondantes. Chacune de ses lignes Paroi en béton précontraint Paroi en béton précontraint Peau métallique d’étanchéité Enceinte de confinement des réacteurs 900MWe Enceinte de confinement des réacteurs 1 300MWe / 1 450MWe Enceinte de confinement des réacteurs 1 650 MWe (EPR) Paroi en béton armé Espace annulaire Paroi en béton armé Espace annulaire Paroi en béton précontraint Peau métallique d’étanchéité Enceintes de confinement des réacteurs Rapport de l’ASN sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2020 291 10 – LES CENTRALES NUCLÉAIRES D’EDF 10

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=