Livre blanc du Tritium & bilan des rejets de tritium pour les INB

197 Rejets marins de tritium  Les chiffres indiquent la valeur du coefficient de dilution, normalisé à 1 au point de rejet, pour des radionucléides insolubles. Nous pouvons comparer les données Fucus serratus acquises par l’IRSN en mars 2006 à Goury et à Diélette avec les données ACRO et AREVA NC pour le tritium dans l’eau de mer aux mêmes stations pour le mois de mars 2006 (Tab. 2) : Sources : IRSN, ACRO et AREVA NC Ces données concordantes montrent que le niveau de tritium dans les algues de Flamanville est du même ordre de grandeur que celui du tritium dans l’eau de mer. Comme on peut l’observer à partir des analyses publiées depuis une dizaine d’années par les autorités anglaises sur la surveillance des sites de Sellafield et de Cardiff, s’il y a bioaccumulation du tritium dans les algues, elle est très faible. 4 Le tritium dans les algues, une donnée utilisable pour connaître la donnée tritium libre dans l’eau de mer sur un même site Les observations tritium mensuelles, effectuées par le LRC de l’IRSN sur les algues Fucus serratus et l’eau de mer au port de Goury, à 5 km du conduit de rejets en mer de l’usine AREVA NC, montrent un synchronisme constant entre les teneurs en tritium libre dans les algues et l’eau de mer (Fig. 10). Les données RIFE du tritium dans l’eau de mer et dans les algues de la baie de Cardiff sont elles aussi élo- quentes : sur 10 années d’observation, les algues sont toujours plus contaminées que la faune benthique d’un facteur 100 (Fig. 8,). Source : Fiévet 2009, colloque CLI de la Manche, 15 avril 2009 Nous pouvons donc avoir de manière pertinente le facteur de concentration Fc, ou valeur de bioaccumulation, quand nous connaissons soit les valeurs 3 H total ( 3 Ht) dans les algues et dans les animaux marins prélevés sur le même site au même moment, soit les teneurs 3 H organique ( 3 Horg). Fc obtenus par les rapports 3 Ht mollusques / 3 Ht algues , 3 Horg mollusques / 3 Horg algues ... etc. Les données du tableau 1 [Masson, 2004] et [EDF, 2005] sont inexploitables en l’état, l’OBT dans les algues et la faune est donné en valeurs extrêmes, sans précision de date de prélèvement. Les données complémentaires fournies par EDF 6 lors des travaux du groupe impact tritium, initié par l’ASN, permettent d’estimer le Fc tritium pour quatre des échantillons prélevés dans la zone maritime proche de Flamanville en 1981 (Tableau n° 3), en supposant que la teneur en tritium des algues est égale à celle de l’eau de mer : 5 3 H total reconstitué à partir des données [IRSN, 2008] et du rapport générique Ps/Pf dans les Fucus Serratus de 0,2 6 Courrier électronique de Madame Françoise Siclet, 15 avril 2009 Tableau n° 2 : Tritium dans les Fucus serratus et dans l’eau de mer en mars 2006. Figure n°10 : Tritium libre dans l’eau de mer et les algues au port de Goury, de 1998 à 2006. Station Fucus serratus eau de mer Expression 3 H libre Bq/l 3 H lié (MO + MS) Bq/kg 3 H total 5 Bq/kg frais 126 à 174 Diélette port 9,5 7,1 9 11 Goury port 4,5 à 5,9 6,5 à 7,6 11,2 11

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=