Livre blanc du Tritium & bilan des rejets de tritium pour les INB

196 Rejets marins de tritium  3 Les algues, un bio-indicateur non pertinent pour la surveillance environnementale de l’impact des rejets de tritium sur la faune marine Le retour d’expérience de la surveillance réglementaire des autorités an- glaises, à partir des rejets de Cardiff, rejets partiellement sous la forme OBT 4 , et les quelques données publiées en France sur le tritium dans la faune et la flore marines, montrent que les algues ne sont pas représenta- tives de la teneur en tritiumdans les autresmatrices : à Cardiff, les teneurs en tritium, sous les formes tritium total et OBT, sont pour les mollusques et les poissons, 100 fois supérieures à celles des fucus (Fig. 8). Source : RIFE 1996 à 2009 C’est pourtant les algues qui servent de support de surveillance dans les études les plus récentes publiées sur l’impact des rejets marins des sites de la Hague et de Flamanville : [EDF, 2005] et [Maro et al. , 2008]. Dans cet environnement, l’étude détaillée, effectuée de 2002 à 2007 par Maro et al. à la station de Goury, analyse les activités tritium sous la forme OBT dans les Fucus serratus, comparées aux activités tritium HTO dans l’eau de mer à la même station [Maro et al. , 2008]. Cette étude montre que les facteurs de concentration entre les activités volumiques de l’eau de combustion des fucus (OBT) et celle du tritium libre de l’eau de mer (HTO) varient de 0,8 à 1,1 (pas de bioaccumulation dans les algues). L’IRSN effectue aussi depuis 2000, une analyse par an du tritium dans l’eau et dans les  Fucus serratus sur 4 stations : Carteret port, Sciotot, Diélette port et Goury port, au titre de la surveillance envi- ronnement pour le CNPE de Flamanville [EDF, 2007 - 2]. Pour le tritiumdans l’eau de mer, l’ACRO effectue depuis 2006 une analyse mensuelle sur 3 stations Diélette port, Vauville et Moulinets ; AREVA NC effectue depuis 2003 une analyse men- suelle sur une aliquote des prélèvements quotidiens aux stations des Moulinets et de Goury port. 4 Donnés comme < 5% sous la forme OBT dans les rejets tritium du site radiochimique de Nycomed-Amersham [McCubbin et al., 2001]. Source : GRNC 1999 Figure n° 8 : La mesure du tritium organique dans les éléments marins à Cardiff. Figure n° 9 : Localisation des sites de prélèvement sur la carte de modélisation de la dispersion des rejets de l’usine de La Hague en Manche. Rapport détaillé du GT3, RNC 1999.

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=