Les moyens

L’effectif global de l’ASN s’élève au 31 décembre 2020 à 529 personnes et le budget de l’ASN s'élève en 2020 à 65,77 millions d’euros

Publié le 26/10/2018

DÉCISIONS RÉGLEMENTAIRES DE L'ASN

Décision n° 2018-DC-0644 de l'ASN du 9 octobre 2018

Décision n° 2018-DC-0644 de l’Autorité de sûreté nucléaire du 9 octobre 2018 portant adoption du règlement intérieur de l’Autorité de sûreté nucléaire

Les ressources humaines

L’effectif global de l’ASN s’élève au 31 décembre 2020 à 529 personnes, réparties entre les services centraux (295 agents), les divisions territoriales (231 agents) et divers organismes internationaux (3 agents). Cet effectif se décompose de la manière suivante :

  • 448 agents fonctionnaires ou agents contractuels ;
  • 81 agents mis à disposition par des établissements publics (Andra, Assistance publique – Hôpitaux de Paris, CEA, IRSN, Service départemental d’incendie et de secours).

L’ASN met en oeuvre une politique de recrutement diversifié avec l’objectif de disposer de ressources humaines suffisantes en nombre, qualifiées et complémentaires, nécessaires à ses missions.

En 2020, plus de 2 320 jours de formation ont été dispensés aux agents de l’ASN au cours de 130 sessions de 80 stages différents.

Les moyens financiers

Depuis 2000, l’ensemble des moyens en personnel et en fonctionnement concourant à l’exercice des missions confiées à l’ASN provient du budget général de l’État.

Le budget global de l’IRSN pour 2020 s’est élevé à 269,5 M€ dont 83 M€ consacrés à l’action d’appui technique à l’ASN. Les crédits de l’IRSN pour l’appui technique à l’ASN proviennent pour partie (40,3 M€) du programme 190 (voir ci‑après). L’autre partie (42,7 M€) provient d’une contribution due par les exploitants nucléaires. Cette contribution a été mise en place dans le cadre de la loi de finances rectificative du 29 décembre 2010. Au total, en 2020, le budget de l’État consacré à la transparence et au contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France s’est élevé à 335,42 M€.

À titre de repère, le montant des taxes recouvrées par l’ASN s’est élevé en 2020 à 849,57 M€ 574,73 M€ au titre des taxes sur les INB (versés au budget
général de l’État), 126,18 M€ au titre des taxes additionnelles « accompagnement », « stockage » et « recherche » (affectés à divers établissements dont
l’Andra, communes et GIP) et 148,66 M€ au titre de la contribution spéciale pour la gestion des déchets radioactifs (affectés à l’Andra).

Cette structure complexe de financement nuit à la lisibilité globale du coût du contrôle. Elle conduit par ailleurs à des difficultés en matière de préparation, d'arbitrages et d'exécution budgétaire.

Appels d'offres

Cette rubrique rassemble les éléments d’information relatifs aux consultations lancées par l’ASN, dans le cadre de l’application du code des marchés publics.
Sont publiés sur le site internet de l’ASN :

  • la liste des consultations lancées par l’ASN et le lien vers la plateforme des achats de l’Etat (Place) où les candidats peuvent télécharger les dossiers de consultation des entreprises (DCE) ;
  • les avis de marchés (avis d’appel public à la concurrence) également publiés sur le site
    marches-publics.gouv.fr, au BOAMP et, le cas échéant, au JOUE ;
  • les avis d’attribution de marchés ;
  • la liste des marchés conclus l’année précédente conformément à l’article 133 du code des marchés publics.

Consultations en cours

Pour voir toutes les consultations en cours :

Carrières et emplois

L’ASN, un service public au cœur des enjeux de sûreté nucléaire

L’ASN, autorité administrative indépendante, est chargée de contrôler la sûreté et la radioprotection des activités nucléaires civiles en France, pour protéger les travailleurs, les patients, le public et l'environnement des risques liés aux activités nucléaires.

4 valeurs guident notre action : la compétence, l’indépendance, la rigueur et la transparence.

Pour mener à bien ses missions, l’ASN s’appuie au 31 décembre 2020 sur près de 529 agents (dont 85 % de cadres) et sur une organisation décentralisée.

De nouveaux enjeux, une organisation en mouvement

Le contrôle des activités nucléaires exige un haut niveau de compétence et de rigueur. L’ASN a recours à des profils diversifiés issus des corps techniques et administratifs de l’État, des secteurs industriel, médical et de l’expertise.

Le contrôle de la sûreté s’appuie sur les compétences des ingénieurs de la filière nucléaire. L’ASN a élargi son vivier de compétences aux domaines de la santé, du droit, de l’informatique, de la communication, etc.

Les collaborateurs de l’ASN peuvent avoir le statut de fonctionnaire, de contractuel de la fonction publique ou d’agent mis à disposition.

Vieillissement des installations nucléaires, mise en service du réacteur EPR, maîtrise des doses de rayonnements en milieu médical, contrôle des sources radioactives, etc. : face à ces nouveaux enjeux, l’ASN fait évoluer ses ressources humaines. Elle a vu ses effectifs croître de près de 17 % depuis 2010. Aujourd’hui l’ASN recrute de nouveaux talents pour répondre prioritairement aux besoins du contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection.

Pourquoi rejoindre les équipes de l’ASN ?

  • Pour travailler au sein d’une autorité de contrôle indépendante et reconnue
  • Parce que les jeunes cadres sont rapidement mis en situation de responsabilité
  • Pour la dimension internationale que comportent de nombreux postes
  • Pour développer ses compétences : plus de 2 320 journées de formation dispensées en 2020. En complément, les inspecteurs de l’ASN bénéficient de l’accompagnement d’inspecteurs expérimentés
  • Pour bénéficier d’une gestion des carrières qui favorise la mobilité interne

Nos métiers    

Inspecteur de sûreté nucléaire  dans le domaine des « réacteurs à eau sous pression » (REP)

Inspecteur de sûreté nucléaire  dans le domaine des « réacteurs à eau sous pression » (REP)

L’ingénieur recruté dans un pôle REP d’une division territoriale est chargé de l’inspection des installations électronucléaires pour le contrôle des règles de sûreté, du traitement technique des événements déclarés par les exploitants, de l’instruction des demandes d’autorisation ou de dérogation. Il participe à la gestion locale de crise.

Par exemple, pour le réacteur EPR de Flamanville 3, l’ingénieur peut intégrer l’équipe du siège à Montrouge qui assure l’instruction technico-administrative de l’autorisation de mise en service ou être affecté à la division concernée (Caen) pour participer au contrôle du chantier de construction du réacteur (suivi de chantier, inspections, instruction de dossiers, suivi des événements significatifs…).

Inspecteur de la sûreté nucléaire « équipements sous pression nucléaires »

L’ingénieur évalue, lors de leur fabrication, la conformité aux exigences réglementaires des équipements (cuve des réacteurs, générateurs de vapeur, vannes, tuyauteries, etc.) destinés aux centrales nucléaires. Ces équipements, particulièrement importants pour la sûreté des installations, concernent les centrales nucléaires en exploitation ou les nouveaux réacteurs en cours de construction (l’EPR de Flamanville).

Les inspections se déroulent dans les aciéries, les forges, les usines et ateliers de fabricants, et sur les chantiers de construction des installations nucléaires.

Inspecteur de la sûreté nucléaire « laboratoire, usine, déchets, démantèlement »     

L’ingénieur conduit les inspections dans les installations pour contrôler le respect des règles de sûreté. Les sites de recherche du CEA ou les réacteurs nucléaires en démantèlement (Saint Laurent-des-Eaux, Chinon) figurent parmi les sites concernés à ce jour. L’agent procède à l’analyse des événements significatifs déclarés par les exploitants, à l’instruction des demandes d’autorisation ou de dérogation, et participe à la gestion locale de crise.

Inspecteur de la radioprotection (domaines médical et industriel)

L’agent, ingénieur ou médecin, a en charge la surveillance des activités nucléaires dites « de proximité » : il s’agit des domaines médical (services hospitaliers d’imagerie médicale, cabinets de radiologie, etc.), industriel (gammagraphie, etc.) et de la recherche scientifique. Depuis plus d’un siècle, la médecine fait appel, tant pour le diagnostic que pour la thérapie, à des rayonnements ionisants. L’intérêt de ces techniques est établi ; elles contribuent toutefois à l’exposition de la population aux rayonnements. Il est donc nécessaire de s’assurer du bon fonctionnement des installations qui utilisent ces rayonnements, pour que les patients comme le personnel soient protégés. Il en va de même pour les secteurs de l’industrie, qui utilisent des sources de rayonnements ionisants (sondage sur les chantiers, traitement des propriétés des matériaux, stérilisation, etc.)

Chargé d’affaires au bureau de la sécurité et de la préparation aux situations d’urgence

L’ingénieur coordonne les inspections relatives aux plans d’urgence et pilote les moyens mis en œuvre en situation d’urgence. Il participe aux exercices nationaux de crise et à leur préparation puis élabore le retour d’expérience. Il est le référent national en appui des divisions de l’ASN pour les plans d’urgence préfectoraux relatifs au transport de substances radioactives. Il participe aux campagnes de distribution de comprimés d’iode autour des installations nucléaires.

Chargé d’affaires pour des missions transverses

Les fonctions supports sont indispensables au bon fonctionnement de l’organisation générale. L’ASN dispose de services RH, communication, budget, logistique, audit et informatique qui proposent des postes aux profils variés. 

Par exemple, les juristes de l’ASN sont chargés de contribuer à l’élaboration de la réglementation en matière nucléaire, de suivre les nouvelles réglementations, d’assister les services dans les procédures contentieuses avec les exploitants, etc.

L’équipe du service « informatique et téléphonie », quant à elle, gère l’ensemble des applications et matériels numériques de l’ASN.

L'ASN recrute

Résultats de la circulaire de mobilité des ingénieurs de l’industrie et des mines (IIM) – année 2021

En 2021, un cycle de mobilité pour les corps des IIM a été organisé au premier semestre, avec une prise de poste prévisible le 1er septembre 2021. Les candidats pouvaient postuler du 9 mars au 8 avril 2021.

La date d’affectation de principe est, pour tous les candidats, le 1er Septembre 2021. Celle-ci peut être décalée, avant ou après, s’il y a accord des services d’origine, d’accueil et de l’agent, conformément aux lignes directrices de gestion relatives à la mobilité.
Les services devront faire connaître le 29 juin 2021, dernier délai, les demandes de date d’affectation différée ou anticipée, en renvoyant la fiche de mutation signée par les 3 parties (services d'origine, d'accueil et l'agent).

Pour télécharger la fiche de mutation :

Liste des mobilités sur les postes offerts à l’ASN :
  • 1er niveau :
  • 2ème niveau :

La liste publiée pour les mobilités sur les postes offerts  par le Ministère de la trasition écologique est consultable via ce lien :  cliquez ici.

Si vous êtes intéressé(e)

Notre processus de recrutement vise à la meilleure adéquation possible entre les profils des candidats, leurs motivations et nos besoins. L’ASN s’engage à respecter un traitement équitable des candidatures. L’objectif poursuivi est l’intégration réussie de tout nouvel arrivant au sein de l’ASN.

Notre processus de recrutement :

  • Vous créez un compte sur la Place de l’emploi public
    https://place-emploi-public.gouv.fr  
  • Vous déposez votre candidature à une offre qui vous intéresse sur la Place de l’emploi public. Tous nos postes disponibles y figurent.
  • Dès réception, votre candidature fait l’objet d’un examen pour une présélection à partir de votre CV et de votre lettre de motivation.
  • A  l’issue de l’étape de présélection : deux possibilités   
  • La sélection comporte plusieurs étapes complémentaires :  

Offre de stage :

Aucune offre de stage à ce jour.

Déposez votre candidature à  l’adresse courriel indiquée dans l’offre de stage.

En cas de candidature spontanée

Le dossier de candidature sera étudié et une réponse sera apportée au candidat après examen des éléments de son dossier.

Les candidat(e)s sont par ailleurs invité(e)s à consulter régulièrement la rubrique "L'ASN recrute" pour répondre à une offre de poste en ligne correspondant à votre profil.

Offres d'emploi à l'ASN

Abonnez vous au flux RSS des offres d'emploi à l'ASN

 

Tous les postes sont ouverts aux titulaires et/ou aux contractuels

2021-696965 - ASN/ORLEANS/REP/ET/Inspecteur de la sûreté nucléaire au pôle "Réacteurs nucléaires" H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé d'opérations de contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Descriptif du poste : Le titulaire, placé sous l’autorité du chef de pôle REP, bénéficiera de missions évolutives, au sein du pôle REP, parmi lesquelles : l’inspection des installations, pour le contrôle des règles de sûreté ; le contrôle des arrêts de réacteurs ; le traitement technique des événements significatifs déclarés par les exploitants ; l’instruction des demandes locales d’autorisation ou de dérogation ; la participation aux structures locales de gestion de crise (participation possible des agents au dispositif de situations d’urgence et d’astreinte de l’ASN). Par ailleurs, des missions transverses seront confiées au titulaire au sein de la division, par exemple sur les thèmes de l'environnement, de la gestion des situations d’urgence, des équipements sous pression, du transport de matières radioactives, etc. Ces missions entraîneront des contacts fréquents avec les services centraux de l’Autorité de sûreté nucléaire et son appui technique, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN), ainsi qu’avec les exploitants. Elles pourront comprendre la participation à des groupes de travail nationaux, et conduiront à effectuer de nombreux déplacements dans les installations contrôlées par la division. Le candidat profitera, dès sa prise de fonction, d'un programme de formation adapté et d’un compagnonnage au sein de la division, établis en fonction des compétences et des connaissances qui lui sont nécessaires au regard de son poste et de son expérience antérieure. A l’issue de son cursus d’habilitation, le titulaire sera nommé inspecteur de la sûreté nucléaire.
Lieu d'affectation : Orléans
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents

2021-732067 - ASN/Paris/CG/Inspecteur(rice) de la radioprotection au pôle A de la division de Paris ASN H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé d'opérations de contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le ou la titulaire du poste sera nommé(e) « inspecteur de la radioprotection » au sein du pôle A. Il ou elle exercera ses fonctions en tant que chargé(e) d’affaires au sein de la division de Paris. L’encadrement est constitué d’un chef de division et de deux adjoints au chef de division. Le ou la titulaire dépendra directement de l’adjoint chargé du pôle auquel il ou elle est affecté(e). Il ou elle participera à l’astreinte de la division. Après une formation adaptée en fonction de son expérience antérieure, il participera à l’ensemble des tâches confiées à la division. En particulier, il ou elle assurera l’instruction des dossiers et conduira des inspections, tant dans le domaine industriel que dans le domaine médical. Il ou elle pourra en outre intégrer la cellule « sites et sols pollués » et participer à des missions en outre-mer. Enfin, le titulaire sera amené à assurer des actions transversales au sein de la division. Il ou elle aura de nombreux contacts avec le reste de l’ASN et pourra être associé à des groupes de travail sur des sujets nationaux.

Ce poste conviendrait tout particulièrement à un profil d’ingénieur de l'industrie et des mines ou de pharmacien inspecteur de santé publique, dynamique, intéressé par des sujets à composante technique, ayant le sens de l'organisation et du travail en équipe. Il est également ouvert aux agents d’autres corps techniques de la fonction publique disposant des compétences attendues et aux contractuels sous réserve qu’un profil de fonctionnaire ne soit pas retenu. Des qualités rédactionnelles, relationnelles et le sens de l’initiative sont attendus. Une première expérience dans le domaine des sites et sols pollués ou des installations classées pour la protection de l’environnement est un plus pour intégrer la cellule « sites et sols pollués » de la division.  
Lieu d'affectation : 12 cours Lumière 94307 Vincennes
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents

2021-729109 - ASN/CAEN/DG/Inspecteur de la sûreté nucléaire et inspecteur du travail au pôle EPR REP H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé d'opérations de contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le titulaire, placé sous l’autorité du chef de pôle « EPR REP », participera au contrôle de la sûreté nucléaire, de la radioprotection, de la protection de l’environnement ou du droit du travail sur les CNPE de Normandie. Le pôle « EPR REP » comporte 10 postes d’inspecteurs qui sont soit chargés de site ( un pour EPR et trois pour les CNPE en fonctionnement) soit chargés d’affaires (thèmes sûreté transverses, transport, environnement, radioprotection et inspection du travail). Le titulaire participera à l’inspection des installations pour le contrôle des règles de sûreté et de radioprotection, au traitement technique des incidents avec la communication associée, ainsi qu’aux structures locales de gestion de crise. A ce titre, il sera amené à participer au dispositif de situations d’urgence et d’astreinte de l’ASN. Il pourra assurer des missions relatives au suivi des arrêts de réacteurs, à l’instruction des déclarations de modifications des installations, au contrôle des équipements sous pression, à l’inspection du travail ou concernant les transports de matières radioactives. Par ailleurs, des missions transverses pourront être confiées au titulaire au sein de la division et de groupes de travail nationaux. Le titulaire a vocation à être nommé inspecteur de la sûreté nucléaire, agent chargé du contrôle des équipements sous pression et également inspecteur du travail. Il profitera, dès sa prise de fonctions, d’un programme de formation adapté, établi en fonction des compétences et des connaissances qui lui sont nécessaires au regard de son poste et de son expérience antérieure.
Lieu d'affectation : Caen
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents

2021-674265 - ASN/DCN /CH/Expert Facteurs organisationnels et humains (FOH) auprès de l'ASN H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé de la méthodologie et de l’appui à l'audit ou au contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Missions de référent FOH de l’ASN : Organisation du Comité d’orientation sur les facteurs sociaux, organisationnels et humains, qui est une instance pluridisciplinaire et pluraliste présidée par le président de l’ASN. Les finalités du COFSOH sont, d’une part, de permettre les échanges entre les parties prenantes sur les facteurs sociaux, organisationnels et humains, d’autre part, de rédiger des documents proposant des propositions communes des différents membres du COFSOH sur un sujet donné, ainsi que des orientations pour des études à entreprendre afin d’éclairer des sujets manquant de données ou de clarté. En parallèle des réunions plénières qui réunissent l’ensemble des participants au COFSOH, des groupes de travail se réunissent des thèmes précis ; Pilotage du réseau des correspondants FOH de l’ASN et de l’équipe de spécialistes FOH de l’ASN ; Appui aux directions de l’ASN qui ne disposent pas de spécialistes FOH et aux divisions territoriales ;  Élaboration puis mise à jour de doctrines internes à l’ASN sur les FOH ; Participation à l’élaboration de la réglementation de l’ASN en veillant à la bonne intégration des aspects FOH (décisions, fiches de position, guides à destination des exploitants, etc.,) ; Participation à l’élaboration et à l’évolution des moyens et supports mis à la disposition des inspecteurs pour assurer leurs missions de contrôle des FOH, tels que les guides d’inspection ; Participation aux groupes internationaux sur le thème des FOH (WGHOF, AIEA, etc.) ; Participation à la formation des inspecteurs de l’ASN sur le thème des FOH. Expert FOH à la direction des centrales nucléaires (DCN) : En tant qu’expert de la direction pour les sujets FOH, vous contribuerez au contrôle des dispositions mises en place par EDF en rapport avec les FOH. Vous piloterez ainsi des instructions liées aux projets de nouveaux réacteurs ou aux réacteurs actuellement en fonctionnement. Vous vous appuierez sur l’expertise de l’IRSN. Vous contribuerez par ailleurs à des instructions pilotées par d’autres bureaux de la DCN, afin d’apporter une analyse de la prise en compte des facteurs organisationnels et humains dans certains projets industriels ou modes d’organisation des exploitants. Il s’agit par exemple des thèmes suivants :

- le management de la sûreté ;
- les réexamens périodiques ;
- l’ingénierie des facteurs humains dans le processus de conception ou de modification des installations ;
- la prise en compte du retour d’expérience ;
- l’élaboration et la modification de la documentation par les exploitants ;
- la maintenance ;
- la radioprotection.
Vous contribuerez à améliorer la connaissance des FOH par l’ensemble des agents de la DCN et à faciliter leur prise en compte. Vous suivrez le cursus de formation pour être à terme nommé « inspecteur de la sûreté nucléaire ». Dans un premier temps, vous participerez à des inspections dans les services centraux d’EDF et les centrales en tant que copilote. Au sein d’une direction où la convivialité et l’esprit d’équipe sont de mise, vous aurez de nombreux contacts avec le reste de l’ASN. PROFIL Ce poste conviendrait à un Ingénieur de l'Industrie et des mines et/ou une personne disposant d’un diplôme universitaire en ergonomie, sociologie des organisations ou en science de gestion appréciant le travail en équipe. Une expérience professionnelle, en lien avec des industries à risque (nucléaire ou autre) est requise. Une grande autonomie est attendue, ainsi que le souhait de travailler quotidiennement dans un milieu à la fois administratif et technique. De bonnes qualités rédactionnelles et relationnelles sont indispensables ainsi qu’une maîtrise de l’anglais courant. Ce poste est ouvert aux agents de la fonction publique disposant des compétences attendues et aux contractuels sous réserve qu’un profil de fonctionnaire ne soit pas retenu. Niveau d’études minimum requis : Niveau 7 (Bac+5 Master). Le titulaire bénéficiera en tant que de besoin : d’un tutorat lui permettant d’appréhender la déclinaison technique des objectifs de sûreté fixés par la réglementation ; des compléments de formations techniques nécessaires à l’accomplissement de ses missions.
Lieu d'affectation : MONTROUGE
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents

2021-674432 - ASN/DivParis/AB/Adjoint(e) à la cheffe de Division, Chef(e) de pôle A H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé de la méthodologie et de l’appui à l'audit ou au contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Statut du poste : susceptible d'être vacant Le ou la titulaire assurera les fonctions de chef de pôle A, adjoint à la cheffe de division. Ses missions seront : D’assurer l’encadrement des 8 inspecteurs du pôle et la validation des documents émis sur le plan technique et réglementaire ; De participer à la définition de l’organisation et de la stratégie de la division ; De suivre les sites industriels et médicaux présentant les enjeux les plus forts, en lien avec les inspecteurs de son pôle ; D’assurer le suivi des sites et sols pollués par les substances radioactives ; De participer aux relations de la division avec ses administrations partenaires, en lien avec le chef de division et le chargé de mission de la division ; De communiquer auprès des élus, des associations et du public, en lien avec le chef de division ; De participer à des réunions et groupes de travail nationaux.   Il ou elle participera au dispositif d’astreinte de l’ASN et assurera l’intérim de la cheffe de division en alternance avec la cheffe du pôle B. Le ou la titulaire suivra une formation interne adaptée à son poste, qui couvrira ses aspects techniques et managériaux. Il ou elle devra être habilité(e) en tant qu’inspecteur de la radioprotection.
Lieu d'affectation : Vincennes
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents

MEF_2021-5167 - ASN/SG/BR/Secrétaire Général H/F

Domaine fonctionnel : Direction et pilotage des politiques publiques/Secrétaire général
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le secrétaire général est chargé d’organiser, de piloter, de superviser et d’animer l’ensemble des activités du SG : ressources humaines, budgétaires et financières, logistiques et immobilières. Il est chargé, pour chacun des domaines de compétence, de définir et de proposer à la Direction générale la politique de l’ASN et de s’assurer de sa bonne mise en œuvre. S’agissant de la politique des ressources humaines, cela  inclut prioritairement les volets suivants : la gestion des recrutements à travers des actions de valorisation des emplois ; la gestion des carrières des agents de l’ASN ; le renforcement et le développement de la formation, élément clé des missions de contrôle et d’inspection des agents de l’ASN ; le développement du système d’information ressources humaines (SIRH) ; la conception de l’animation des relations sociales. S’agissant de la politique en matière budgétaire et financière, cela inclut notamment : la préparation des conférences de budgétisation ; l’exécution et suivi de la dépense ; la commande publique ; le suivi de la collecte de la taxe sur les installations nucléaires de base. S’agissant de la politique en matière logistique et immobilière, cela inclut notamment toutes les questions d’aménagement du siège et des divisions territoriales. Alors qu’à l’origine l’ASN s’appuyait beaucoup sur des ministères partenaires pour la réalisation d’un certain nombre de tâches d’administration et de gestion, les évolutions en cours tendent à ce que l’ASN reprenne progressivement une partie de ces activités en direct. Le secrétaire général est au cœur des réflexions sur les activités qu’il convient de se préparer à reprendre, dans un souci d’anticipation et de réalisme dans la mise en œuvre. Le secrétaire général assure l’animation et le management d’une équipe de près de 30 personnes, dont il coordonne, notamment dans le plan stratégique pluriannuel de l’ASN, la définition des actions annuelles et leur déclinaison en objectifs individuels. Il veille, pour chacun des domaines de compétences du SG, à renforcer le bon fonctionnement de l’ASN.
Lieu d'affectation : Montrouge
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents

2021-743774 - ASN/DTS/BRS/MS/Chargé(e) d'affaires et inspecteur(rice) de la radioprotection à la DTS H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé d'opérations de contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le titulaire du poste travaillera au sein du Bureau de la radioprotection et des sources (BRS - un peu moins de vingt agents) dans le domaine du contrôle, sous l’angle de la radioprotection ou de la protection contre la malveillance, des activités nucléaires non médicales soumises au code de la santé publique (radiologie industrielle, vétérinaire, domaine de la recherche, contrôles techniques utilisant des sources de rayonnements ionisants, étalonnage, enseignement, distribution de sources radioactives, etc.), en particulier des fournisseurs de sources de rayonnements ionisants. Dans ce cadre, il participera à l’élaboration de la réglementation française, et aux actions d’accompagnement interne ou externe associées. Il travaillera en relation avec les autres directions de l’ASN, d’autres administrations française ou organisations internationales et les professionnels des secteurs concernés, tant en France qu’à l’étranger. Il assurera l’instruction des dossiers administratifs et techniques concernant la mise sur le marché (distribution) de sources de rayonnements ionisants utilisées à fins médicales (DM/DIV, médicaments radiopharmaceutiques) et de recherche, les éventuelles activités de fabrication/détention/utilisation associées, préparera les autorisations correspondantes et réalisera des inspections. Il sera en contact avec les responsables des différentes entreprises concernées et intègrera la cellule «cyclotron, recherche, fournisseurs dans le domaine médical » composée de trois inspecteurs. Il contribuera à l’animation de l’action des divisions territoriales de l’ASN pour ce qui concerne les thèmes à sa charge. A ce titre, il sera le référent national pour les activités de recherche et animera le réseau correspond. D’autres missions transverses pourront lui être confiées au sein du bureau, de la direction ou de l’ASN en fonction de ses compétences et de l’actualité. Enfin, il participera également à l'information du public dans son domaine de compétence. L’intérêt du poste réside notamment dans : la variété des sujets techniques et réglementaires, l’éventail très large d’activités (élaboration d’évolutions de la réglementation, instruction de dossiers techniques, inspection, gestion des incidents et des situations d’urgence, information des publics…), la variété des interlocuteurs (autres directions de l’ASN, divisions territoriales de l’ASN, autres administrations, IRSN, exploitants/ industriels, autorités étrangères…).
Lieu d'affectation : Montrouge
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents
Langue / Niveau : Anglais : Maîtrise

2021-743802 - ASN/DTS/SC/Inspecteur(rice) de la radioprotection, mission sécurité des sources à la DTS H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé d'opérations de contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
Le titulaire du poste travaillera au sein de la « Mission sécurité des sources » (4 personnes) du Bureau de la radioprotection et des sources (un peu moins de vingt agents). Son activité principale portera sur le contrôle, sous l’angle de la protection contre la malveillance, des activités nucléaires soumises au code de la santé publique. Dans ce cadre, il participera à l’élaboration de la réglementation française et aux actions d’accompagnement interne à l’ASN ou externe associées. Il mènera l’instruction technique de certaines demandes d’autorisation déposées par des industriels et réalisera des inspections. Il sera à ce titre en contact avec les responsables des différentes entreprises concernées et les organismes professionnels. Il travaillera également en relation avec les autres directions de l’ASN, d’autres services de l’État français et des organisations internationales. Par ailleurs, afin de mieux connaître le métier d’un inspecteur de la radioprotection et les interfaces entre les exigences de radioprotection et les exigences de protection contre la malveillance, il assurera également l’instruction de quelques dossiers administratifs et techniques concernant la mise sur le marché (distribution) de sources de rayonnements ionisants (sources radioactives ou appareils en contenant,  générateurs électriques de rayons X….), les éventuelles détentions/utilisations associées, préparera les autorisations correspondantes. Il contribuera à l’animation de l’action des divisions territoriales de l’ASN pour ce qui concerne les thèmes à sa charge. D’autres missions transverses pourront lui être confiées au sein de la direction ou de l’ASN en fonction de ses compétences. Enfin, il participera également à l'information du public dans son domaine de compétence et au système d’astreinte de l’ASN. L’intérêt du poste réside notamment dans : l’éventail très large d’activités (élaboration d’évolutions de la réglementation, instruction de dossiers techniques, inspection, gestion des incidents et des situations d’urgence, information des publics…), la variété des interlocuteurs (autres administrations, IRSN, représentants de l’industrie, autorités étrangères…), la richesse des sujets techniques couverts.
Lieu d'affectation : Montrouge
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents
Langue / Niveau : Anglais : Maîtrise

2021-743732 - ASN/LILLE/JMD/Adjoint au chef de division, chef du pôle REP (réacteur à eau sous pression) H/F

Domaine fonctionnel : Organisation, Contrôle et Evaluation/Chargée / Chargé de la méthodologie et de l’appui à l'audit ou au contrôle
Nature de l'emploi : Emploi ouvert aux titulaires et aux contractuels
Description du poste :
En collaboration avec le chef de division, le titulaire du poste aura en charge l’animation et la coordination des actions de la division dans le domaine des REP. Des contacts fréquents sont à prévoir avec les directions de l’ASN dans le cadre des réunions et des groupes de travail nationaux transverses, ainsi qu'avec l'IRSN (Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire). Du fait de sa proximité géographique avec le Royaume-Uni et la Belgique, le titulaire devra entretenir des relations de travail suivies avec les autorités de sûreté de ces deux pays, qui se traduisent par la réalisation régulière d’inspections conjointes sur les sites nucléaires de chaque pays. Le titulaire du poste sera amené à prendre la parole en public, notamment au sein des commissions locales d’information, ainsi qu’à répondre aux sollicitations des médias. Il pourra également être amené à s’impliquer dans des sujets d’importance nationale, nécessitant des déplacements fréquents, et devra être capable de s’adapter rapidement aux différentes activités.
Lieu d'affectation : Lille
Niveau d'études : Niveau 7 Master/diplômes équivalents
Langue / Niveau : anglais : maîtrise