Parc d'entreposage des déchets radioactifs

Le dossier de démantèlement de l’installation, déposé en 2018, a été complété en 2021.

Au vu des conclusions de l’instruction du réexamen de sûreté de l’installation, l’ASN a également fixé de nouvelles prescriptions techniques visant à encadrer la poursuite de l’exploitation dans la décision n° CODEP‑CLG-2021‑013405 du 15 mars 2021.

Les opérations de reprise des déchets contenus dans les fosses récentes, de désentreposage des déchets qui sont dans les hangars et de mise en place du confinement statique de la tranchée T2 se sont poursuivies. Les objectifs de reprise et de reconditionnement des déchets pour l’année 2021 ont globalement été atteints. L’ASN restera cependant vigilante concernant le décalage de la réalisation de certaines opérations préparatoires au démantèlement (OPDEM).

En bref

113

Lettres de suite d'inspection

4

Consultations du public

8

Avis d'incidents

30

Rêglementation

Avis d'incidents

8 avis d'incidents

Publié le 08/08/2013

Parc d'entreposage des déchets radioactifs Stockage de substances radioactives - CEA

Avis de reclassement d’incident : dépassement d’une limite autorisée

Le 23 octobre 2012, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Cadarache avait déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif concernant le dépassement d’une limite autorisée de l’activité radiologique de transfert d’effluents de l’INB 56 vers la station d’épuration des effluents industriels du centre de Cadarache.

Publié le 07/08/2013

Parc d'entreposage des déchets radioactifs Stockage de substances radioactives - CEA

Avis de reclassement d’incident : dépassement d’une limite autorisée [...]

Le 23 octobre 2012, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) de Cadarache avait déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif concernant le dépassement d’une limite autorisée de l’activité radiologique de transfert d’effluents de l’INB 56[1] vers la station d’épuration des effluents industriels du centre de Cadarache.

Publié le 21/10/2012

Ateliers de traitement de l’uranium enrichi (ATUE) Fabrication de substances radioactives - CEA

Mise en évidence de non-conformités...

Le 29 juin 2012, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) la détection de non-conformités dans la réalisation de contrôles et essais périodiques (CEP) dans plusieurs installations nucléaires de base (INB) du centre de Cadarache.

Publié le 29/03/2011

Agate Conditionnement et entreposage de substances radioactives - CEA

Plusieurs sources radioactives non répertoriées dans l’inventaire du centre

Le 4 mars 2011, le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) que des sources radioactives, jusqu’à présent non répertoriées, avaient été identifiées dans différentes installations du site de Cadarache.

Publié le 07/09/2006

Agate Conditionnement et entreposage de substances radioactives - CEA

Coupure de l'alimentation électrique externe du Centre de Cadarache

Le 31 août 2006 à 6H48, le Centre de Cadarache a été privé de toute alimentation électrique extérieure à la suite de deux coupures simultanées au niveau des lignes haute tension du réseau de transport.

Publié le 16/12/2004

Parc d'entreposage des déchets radioactifs Stockage de substances radioactives - CEA

Perte de l'alimentation électrique de l'installation de reprise des déchets

Le 9 décembre 2004 vers 14h15, le bras de manutention d'un camion de livraison a accroché un câble aérien d'alimentation électrique de l'installation de reprise de déchets, annexe du Parc d'entreposage des déchets du CEA/Cadarache (INB 56).

Publié le 24/07/2003

Parc d'entreposage des déchets radioactifs Stockage de substances radioactives - CEA

Présence d'un combustible non prévu dans le rapport de sûreté.

Au cours du mois de juin 2003, lors des opérations d'identification des combustibles irradiés présents dans la piscine P2 du parc d'entreposage des déchets radioactifs (INB 56) du centre d'études du CEA à Cadarache, la présence d'un combustible non prévu dans le rapport de sûreté a été constatée.