Réacteurs à l'arrêt A1, A2 et A3 de Chinon

La filière UNGG est constituée de six réacteurs, dont les réacteurs de Chinon A1, A2 et A3. Ces réacteurs de première génération fonctionnaient avec de l’uranium naturel comme combustible, utilisaient le graphite comme modérateur, et étaient refroidis au gaz. Au sein de cette filière, on distingue les réacteurs dits « intégrés », dont les échangeurs de chaleur se situent sous le cœur du réacteur à l’intérieur du caisson, et les réacteurs « non intégrés », dont les échangeurs se situent de part et d’autre du caisson du réacteur. Les réacteurs Chinon A1, A2 et A3 sont des réacteurs UNGG « non intégrés ». Ils ont été arrêtés respectivement en 1973, 1985 et 1990.

En bref

31

Lettres de suite d'inspection

5

Consultations du public

0

Avis d'incidents

18

Rêglementation

Actualités

9 actualités

Publié le 05/07/2022 à 12:15

Région Centre-Val de Loire : Sûreté nucléaire et radioprotection en 2021

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale d’Orléans de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2021 en région Centre-Val de Loire.

Publié le 03/06/2021 à 10:30

Centre-Val de Loire : bilan 2020

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale d’Orléans de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2020 en région Centre-Val de Loire.

Publié le 09/06/2020 à 10:20

Centre-Val de Loire : en 2019, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale d’Orléans de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2019 en région Centre-Val de Loire.

Publié le 11/07/2019 à 09:00

Démantèlement des réacteurs UNGG

Les réacteurs nucléaires de « première génération » d’EDF de type « uranium naturel-graphite gaz » (UNGG) ont été arrêtés entre 1973 et 1994. Le combustible, qui représentait la quasi-totalité du risque, a été évacué. Les installations n’ont été que partiellement démantelées.

Publié le 26/06/2019 à 10:30

Conférence de presse d'Orléans : en 2018, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale d’Orléans de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2018 en région Centre-Val de Loire.

Publié le 14/09/2017 à 10:36

La sûreté nucléaire et la radioprotection dans la région Centre-Val de Loire en 2016

La division d’Orléans de l’ASN a présenté le 14 septembre le bilan de son action de contrôle de la sûreté nucléaire et de la radioprotection dans la région Centre-Val de Loire pour l’année 2016. Cette conférence de presse fait suite à la publication par l’ASN de son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2016. Au regard des 148 inspections qu’elle a réalisées en 2016, l’ASN considère que le niveau de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en région Centre-Val de Loire reste globalement satisfaisant.

Publié le 13/06/2013 à 14:00

Inspection de revue "démantèlement" - Chinon A et Saint-Laurent-des-Eaux A

Du 18 au 22 mars 2013, onze inspecteurs de l’ASN ont réalisé une inspection de revue conduite par l’ASN sur le thème du démantèlement. Cet examen approfondi a concerné certaines installations des sites de Chinon A et de Saint-Laurent A ; il a eu lieu dans un contexte global d’opérations de démantèlement qui concernent les réacteurs de première génération d’EDF.

Publié le 26/09/2012 à 09:45

ECS : 2ème série de rapports remis par les exploitants à l’ASN

Les exploitants EDF (pour ses installations en démantèlement), le CEA, Areva/FBFC, Iter Organisation et Cis bio International ont remis, pour le 15 septembre 2012, conformément au calendrier des ECS, leurs rapports pour 22 installations nucléaires jugées moins prioritaires par l’ASN. Cette démarche s’inscrit dans la continuité de celle engagée en 2011 pour les 79 installations jugées les plus prioritaires.