Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier

La centrale nucléaire de Dampierre‑en‑Burly se situe sur la rive droite de la Loire, dans le département du Loiret, à environ 10 km en aval de Gien et 45 km en amont d’Orléans.

Elle comprend quatre réacteurs nucléaires de 900 MWe, mis en service en 1980 et 1981. Les réacteurs 1 et 2 constituent l’INB 84, les réacteurs 3 et 4 l’INB 85. Le site dispose d’une des bases régionales de la Force d’action rapide du nucléaire (FARN), force spéciale d’intervention, créée en 2011 par EDF, à la suite de l’accident survenu à la centrale nucléaire de Fukushima. Son objectif est d’intervenir, en situation pré‑accidentelle ou accidentelle, sur n’importe quelle centrale nucléaire en France, en apportant des renforts humains et des moyens matériels de secours.

En bref

417

Lettres de suite d'inspection

16

Consultations du public

125

Avis d'incidents

214

Rêglementation

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly - © EDF/AeroFilm/M. Didier

Avis d'incidents

125 avis d'incidents

Publié le 09/06/2000

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Redémarrage interrompu

Le vendredi 9 juin, les opérations préalables au démarrage, après arrêt pour rechargement en combustible, du réacteur n° 3 du CNPE de Dampierre, ont été interrompues.

Publié le 15/05/2000

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Rejet d'hydrocarbure en Loire, sur le site de Dampierre

Le 15 mai 2000, vers 10 h 45, au cours de sa manutention par un chariot automoteur, un conteneur en acier provenant de zone contrôlée et contenant environ 2,5 m3 d'huile de lubrification très faiblement radioactive (environ 220 Becquerels par litre) s'est renversé et s'est rompu.

Publié le 11/05/2000

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Dépassement du délai imparti pour passer de 100% de puissance à l'arrêt du

Le 11 mai 2000, alors que l'exploitant procédait à la vérification mensuelle du mouvement des grappes de contrôles et d'arrêt de réacteur, un défaut est apparu dans l'une des unités logiques qui gèrent la position de ces grappes.

Publié le 01/02/2000

Centrale nucléaire de Dampierre-en-Burly Réacteurs de 900 MWe - EDF

Réacteur 4 - Retard dans la maintenance d'une pompe

Le 1er février, l'exploitant a détecté un dépassement de 10 mois du délai maximum de 7 ans pour réaliser la visite complète d'une pompe.