Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - © EDF/AeroFilm/M. Didier

La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire se trouve sur les communes de Belleville et de Sury-près-Léré, c'est à dire à la limite de trois départements : le Cher, le Loiret et la Nièvre.

L'INB comporte deux réacteurs du type REP d'une puissance de 1300 MWe (palier P'4). Le réacteur 1 constitue l'installation nucléaire de base 127. Le réacteur 2 constitue l'installation nucléaire de base 128.

Le site a été dimensionné pour la construction de deux réacteurs supplémentaires.

En bref

365

Lettres de suite d'inspection

15

Consultations du public

128

Avis d'incidents

167

Rêglementation

Vue aérienne de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - © EDF/AeroFilm/M. Didier
Vue aérienne de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire - © EDF/AeroFilm/M. Didier

Avis d'incidents

128 avis d'incidents

Publié le 15/07/2016

Centrale nucléaire de Golfech Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Risque de défaillance d’éléments importants pour la protection en cas de séisme

Le 7 juillet 2016, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté concernant le risque de défaillance d’éléments importants pour la protection en cas de séisme, du fait de la défaillance possible d’autres matériels situés à proximité.

Publié le 13/07/2016

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Redémarrage du réacteur 1 alors qu’un critère d’essai périodique n’était pas satisfait

Le 24 juin 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a déclaré un évènement significatif pour la sûreté en raison du non-respect d’un critère d’essai périodique, dont les conséquences n’ont pas été rigoureusement tirées avant les opérations de première divergence après rechargement en combustible du réacteur 1.

Publié le 16/06/2016

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Le 7 juin 2016, l'exploitant de la centrale nucléaire de Belleville a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à un non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur n° 1.

Publié le 16/06/2016

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non-respect des spécifications techniques d’exploitation

Le 9 juin 2016, l'exploitant de la centrale nucléaire de Belleville a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à un non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur n° 1.

Publié le 03/05/2016

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non-respect d’une conduite à tenir des spécifications techniques d’exploitation

Le 5 avril 2016, l'exploitant de la centrale nucléaire de Belleville a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif au non-respect des spécifications techniques d’exploitation du réacteur n° 1.

Publié le 01/03/2016

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non-respect d’une règle générale d’exploitation du réacteur n° 2

Le 4 décembre 2015, l’exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a déclaré à l’Autorité de Sûreté Nucléaire un évènement significatif pour la sûreté survenu le 1er décembre 2015 et lié au non-respect d’une règle générale d’exploitation du réacteur n° 2.

Publié le 10/02/2016

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Dépassement du délai de repli du réacteur n°1 requis par les RGE en cas de cumul d’événements

Le 28 janvier 2016, l’exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a déclaré un évènement significatif pour la sûreté lié au dépassement du délai de repli du réacteur n°1 requis par les règles générales d’exploitation. A la suite d’un dysfonctionnement d’un système électrique, l’exploitant n’a détecté que tardivement le cumul d’événements générés pas l’indisponibilité d’une voie d’alimentation électrique des matériels de sauvegarde et n’a pas identifié de ce fait que les spécifications techniques d’exploitation imposaient que le réacteur soit mis à l’arrêt dans un délai très court.

Publié le 24/06/2015

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Détection tardive de l’indisponibilité partielle de plusieurs capteurs de pression des turbines

Le 9 juin 2015, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif au non-respect de la conduite à tenir suite à la détection tardive de l’indisponibilité de quatre capteurs de pression de la turbine contribuant au fonctionnement d’un dispositif de protection et de refroidissement du réacteur n° 2.

Publié le 22/04/2015

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Non tenue au séisme de vannes de systèmes importants pour la sûreté.

En avril 2015, après une inspection de l’ASN, l’exploitant de la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire a mis en évidence la concomitance, en 2013, de deux écarts vis-à-vis de la protection des équipements contre le risque sismique sur des circuits de refroidissement.

Publié le 19/01/2015

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Anomalie générique : non tenue au séisme de certains robinets

Le 7 septembre 2009, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement relatif à des écarts de serrage de la visserie de vannes qualifiées sur les centrales nucléaires de 1450 MWe. A la suite de vérifications menées sur les autres réacteurs, EDF avait mis à jour le 28 juin 2010 sa déclaration initiale en l’étendant aux réacteurs de 900 et 1300 MWe.

Publié le 13/01/2015

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Défaut de serrage concernant plusieurs vis sur des vannes

Le 9 janvier 2015, l’exploitant de la centrale de Belleville a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un évènement significatif pour la sûreté relatif à un défaut de serrage avéré sur plusieurs vis de vannes des circuits de graissage des pompes du système de contrôle volumétrique et chimique (RCV) et du système d’injection de sécurité (RIS-MP) des réacteurs n°1 et 2.

Publié le 19/12/2014

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Risque d’indisponibilité du turbo-alternateur de secours

Le 17 décembre 2014, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un écart mettant en cause la capacité du turboalternateur de secours (LLS) des réacteurs nucléaires de 1300 et 1450 MWe à assurer sa mission après 24 heures de fonctionnement.

Publié le 06/11/2014

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Franchissement volontaire d’une barrière physique délimitant une zone contrôlée rouge

Le 25 octobre, alors que le réacteur n°1 était à l’arrêt à la suite d’un aléa technique, un agent EDF du service conduite a pénétré dans une zone contrôlée « rouge » ne présentant pas l’affichage réglementaire attendu, mais condamnée fermée par un cadenas spécifique à ce type de zones spécialement réglementées.

Publié le 06/11/2014

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Température trop élevée de la bâche d’alimentation de secours des générateurs de vapeur

Le 24 octobre 2014, alors que le réacteur n°1 était à l’arrêt à la suite d’un aléa technique, la température du réservoir d’alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) s’est élevée de manière rapide et a dépassé la limite autorisée par les règles générales d’exploitation (RGE). La conduite à tenir prescrite par les RGE en cas de dépassement de ce seuil de température consiste en l’amorçage du repli du réacteur sur le circuit de refroidissement à l'arrêt (RRA) dans l’heure, ce qui n’a pas été réalisé.