Usines Orano Cycle de fluoration de l’uranium

Conformément à la prescription de l’ASN, les installations de fluoration les plus anciennes ont définitivement été mises à l’arrêt avant le 31 décembre 2017. Les installations arrêtées ont depuis été vidangées de la majorité de leurs substances dangereuses et sont en phase de préparation au démantèlement.

Orano Cycle a déposé en février 2014 un dossier de démantèlement de l’INB 105 (ex‑Comurhex), soumis à enquête publique en 2017, dont l’instruction par l’ASN s’est poursuivie en 2018. Les principaux enjeux associés au démantèlement de l’INB 105 sont liés aux risques de dissémination de substances radioactives, d’exposition aux rayonnements ionisants et de criticité, en raison de substances uranifères résiduelles présentes dans certains équipements.

L'usine de préparation d'hexaflorure d'uranium Orano (ex-Comurhex) de Pierrelatte dans la Drôme (26) était destinée en premier lieu à la transformation de l'uranium en hexafluorure (UF6) pour permettre son enrichissement ultérieur. Cette fabrication était réalisée à partir d'uranium naturel, dans la partie ICPE (Installation classée pour la protection de l'environnement) de l'installation ou à partir d'uranium de retraitement, pour la partie INB.

En bref

179

Lettres de suite d'inspection

4

Consultations du public

19

Avis d'incidents

33

Rêglementation

Actualités

13 actualités

Publié le 23/06/2022 à 10:30

Région Auvergne-Rhône-Alpes : sûreté nucléaire et radioprotection en 2021

À l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2021, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2021 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 02/06/2021 à 11:30

Auvergne-Rhône-Alpes : bilan 2020

A l’occasion de la parution du Rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2020 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 03/11/2020 à 12:00

Tricastin : démantèlement de deux installations du cycle du combustible

L’installation Georges Besse (INB 93) du site du Tricastin (Drôme) était destinée à l’enrichissement de l’uranium et est constituée principalement d’une installation de séparation des isotopes de l’uranium par le procédé de diffusion gazeuse. Elle avait été mise en service en 1978.

Publié le 22/06/2020 à 10:30

Auvergne-Rhône-Alpes : le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2019 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 20/06/2019 à 10:30

Conférence de presse de Lyon : en 2018, le niveau reste globalement satisfaisant

A l’occasion de la parution du rapport de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) sur l’état de sûreté nucléaire et de la radioprotection en France, la division territoriale de Lyon de l’ASN présente les conclusions des actions de contrôle qu’elle a menées tout au long de l’année 2018 en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Publié le 21/06/2018 à 10:14

En 2017, la sûreté nucléaire et la radioprotection sont globalement satisfaisantes.

En 2017, la centrale de Saint-Alban se distingue de manière positive en matière de sûreté nucléaire par rapport à la moyenne du parc d’EDF. Les performances de la centrale du Bugey rejoignent l’appréciation générale des performances portée sur EDF. Toutefois, l’année 2017 a été marquée par le déclenchement de deux plans d’urgence interne. Par ailleurs, l’ASN reste vigilante aux actions conduites par EDF pour s’assurer de l’efficacité dans la durée des réparations de l’enceinte de confinement du réacteur 5, marquée par des défauts d’étanchéité en 2015.

Publié le 05/12/2017 à 10:12

Redémarrage des réacteurs de la centrale nucléaire du Tricastin.

L’ASN a examiné, avec l’appui de l’IRSN, les éléments transmis par EDF pour justifier la résistance au séisme de la digue du canal de Donzère-Mondragon qui protège la centrale nucléaire du Tricastin. L’ASN considère que l’état de la digue, après les investigations et les réparations menées par EDF, permet le redémarrage des réacteurs d’EDF et a donné son accord pour le redémarrage des réacteurs 2, 3 et 4.

Publié le 15/07/2015 à 10:20

COMURHEX 1 : poursuite de fonctionnement encadrée

Dans sa décision CODEP-LYO-2015-024792 du 30 juin 2015, l’ASN encadre par des prescriptions la poursuite du fonctionnement de certaines installations classées pour la protection de l’environnement de l’usine de conversion de l’uranium COMURHEX 1, située dans le périmètre de l’installation nucléaire de base (INB) n°105, sur le site nucléaire AREVA du Tricastin.

Publié le 28/06/2012 à 09:00

Rapport de l’ASN 2011 : « il y aura un avant et un après Fukushima »

L’ASN impose aux exploitants des travaux massifs consécutifs aux ECS pour renforcer la sûreté

L’ASN a présenté aujourd’hui 28 juin 2012 son Rapport sur l’état de la sûreté nucléaire et de la radioprotection en France en 2011 et a fait également un point sur les suites des Évaluations Complémentaires de la Sûreté (ECS) des installations nucléaires conduites après l’accident de Fukushima.

Publié le 07/07/2009 à 09:46

Durée d’exploitation des réacteurs nucléaires de 900 Mwe jusqu'à 40 ans

L’ASN a indiqué à EDF par un courrier de son président, André-Claude Lacoste, en date du 1er juillet disponible sur le site Internet de l’ASN, www.asn.fr qu’elle n’a pas identifié de problème générique mettant en cause la capacité d’EDF à maîtriser la sûreté de ses réacteurs de 900 MWe jusqu’à 40 ans.

Publié le 05/10/2007 à 00:00

Incident sur le circuit d'eau de refroidissement à Pierrelatte

Le 14 septembre 2007, l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a été informée d'un incident survenu la veille dans l'installation « W » exploitée par AREVA NC à Pierrelatte sur le site du Tricastin. Une quantité significative d'acide fluorhydrique est entrée dans le circuit d'eau réfrigérée qui alimente l'ensemble des installations du site.