Laboratoires d’analyses du Tricastin (Atlas)

Atlas constitue l’INB 176, autorisée par le décret n° 2015‑1210 du 30 septembre 2015 et mise en service en mai 2017. L’installation constitue une amélioration significative de la sûreté par rapport aux anciens laboratoires qu’elle remplace.

L’installation ATLAS visait au regroupement des laboratoires des sites nucléaires du Tricastin et de Romans-sur-Isère. Elle a pour fonction la réalisation d’analyses physicochimiques et radiochimiques pour les INB de la plateforme Orano du Tricastin afin de caractériser les composés uranifères ou non uranifères dans le cadre du suivi des unité de production, du contrôle de conformité des matière produites par ces unité et du suivi des rejets.

Les substances mises en œuvre sont principalement des composés uranifères, dont l’uranium peut être soit issu du naturel soit du traitement de combustibles usés et de l’acide fluorhydrique.

En bref

34

Lettres de suite d'inspection

2

Consultations du public

1

Avis d'incidents

15

Rêglementation

Participation du public

2 consultations du public

Consultation du 18/12/2016 au 09/01/2017

Laboratoires d’analyses du Tricastin (Atlas) Analyses physico-chimiques et radiochimiques

ATLAS (AREVA Tricastin Laboratoires d’Analyses)

L’installation no 176 dénommée ATLAS vise à regrouper les laboratoires d’analyse du groupe AREVA des sites du Tricastin et de Romans-sur-Isère.

[2016.12.105]

0 Contributions

Consultation du 15/11/2016 au 01/12/2016

Laboratoires d’analyses du Tricastin (Atlas) Analyses physico-chimiques et radiochimiques

ATLAS (AREVA Tricastin Laboratoires d’AnalyseS) - INB n°176

L’installation nucléaire de base n°176 dénommée ATLAS (AREVA Tricastin Laboratoires d'AnalyseS) a été autorisée par le décret du 30 septembre 2015 [1]. Elle regroupe les activités des laboratoires des sites nucléaires du Tricastin et d’AREVA NP Romans-sur-Isère afin de réaliser des analyses physico-chimiques et radiochimiques des matières mises en œuvre sur ces installations. Le dossier de demande d’autorisation de mise en service est en cours d’instruction et donnera lieu à une décision de l’ASN. Les opérations d’analyse produiront principalement des effluents radioactifs gazeux et des effluents liquides radioactifs et chimiques qui seront transférés pour traitement avant rejet par des installations de la plateforme AREVA du Tricastin. La mise en service d’ATLAS nécessite la définition de valeurs limites de rejet et de modalités de rejet de cette installation ainsi que des modalités de surveillance de l’environnement du site.

[2016.11.96]

1 Contributions