Livre blanc du Tritium

76 Le tritium dans l’environnement Rapport entre tritium lié et tritium libre. Les valeurs du rapport T/H, dans la matière organique relativement à l’eau libre, citées dans la bibliographie varient de 0,5 à 0,95 d’après la revue de Peterson et Davis (2002) qui suggèrent d’appliquer un facteur de 0,9 identique pour tous les végétaux (Tab. 6.3). Des valeurs supérieures à l’unité peuvent cependant être observées à partir de mesures in situ. Ainsi, les mesures du tritium organique non échangeable par rapport au tritium libre des végétaux effectuées par Jean-Baptiste et al. (2007) au voisinage de CreysMalville ont montré des rapports OBT/HTO qui peuvent atteindre un facteur allant de 0,9 à 1,9, sans que les auteurs n’en proposent d’explication. Ces résultats sont indirectement corroborés par ceux de Pointurier et al. (2003 ; 2004) qui ont calculé des ratios de l’ordre de 1,6 à 2 entre le tritium lié dans des feuilles d’arbres (prélevées in situ, à proximité du centre CEA du CESTA, qui n’est pas supposé émettre de tritium) et les mesures du tritium dans les eaux de pluie. Les auteurs insistent sur les très nombreux biais liés aux prélèvements et aux mesures qui rendent délicate une interprétation de ces valeurs. Dans le cas d’un rejet accidentel d’hydrogène tritié, la modélisation effectuée par Verlade et Pelardo (2001) permet d’estimer l’évolution en fonction du temps du rapport HTO/OBT dans divers végétaux (Fig. 6.5) : ce rapport, très élevé immédiatement après le rejet (1 × 104), diminuerait d’abord très vite (HTO/OBT = 10 après 3 jours) puis plus lentement, pour finalement se retrouver à des valeurs inférieures à l’unité (environ 0,8) après une année. Ceci signifierait une légère rémanence à long terme du tritium organiquement lié de la matière végétale, avec un rapport OBT/HTO d’environ 1,25. Tableau 6.3 - Rapport de discrimination isotopique tritium/protium dans les végétaux à l’équilibre, selon Peterson et Davis (2002) : résultats d’expérimentations en milieu contrôlé ou de mesures en zones non affectées par des rejets (bruit de fond). Figure 6.5 - Évolution calculée du rapport HTO/OBT de végétaux après exposition à un rejet ponctuel d’hydrogène tritié (HT) (Verlade et Pelardo, 2001). Végétal Valeur du rapport : T/H de la matière organique / T/H de l’eau libre Grains de céréales riz : 0,6 — 0,8 ; blé : 0,5 — 0,8 ; maïs : 0,6 — 0,9 Herbacées alfalfa : 0,78 ; orge : 0,68 — 0,73 ; maïs : 0,57 — 0,71 ; divers végétaux : 0,95

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=