Livre blanc du Tritium

25 Sources de production et gestion du tritium produit par les installations nucléaires de 44 à 49 TBq.GWe-1.an-1 en moyenne, les activités rejetées provenant essentiellement des fuites collectées sur le circuit eau-vapeur et des opérations de rinçage réalisées sur les éléments combustibles lors de leur déchargement pour ce qui concerne les effluents liquides et des ciels de pile pour ce qui concerne les effluents gazeux. A titre indicatif, les rejets gazeux de la centrale PHENIX étaient respectivement de 0,85 et 0,46 TBq.GWe-1.an-1 en 2003 et 2007. Le niveau de rejet normalisé pour le tritium gazeux est par conséquent relativement proche de ceux des réacteurs BWR. 3 2 1 7 Comparaison des rejets en tritium par filière de réacteur Les évolutions des rejets en tritium gazeux et liquide normalisés pour les différents types de réacteurs nucléaires, extraits des rapports de l’UNSCEAR [1][2][10][11], sont reportées sur les deux graphes ci-après pour les années 1970 à 2007. Les variations constatées des taux de rejet normalisés de tritium pour deux années consécutives, principalement durant la période 1975-1985, résultent d’opérations d’exploitation ou de maintenance spécifiques, voire de données trop incomplètes concernant une même filière. Rejets atmosphériques normalisés en tritium pour les réacteurs nucléaires (données UNSCEAR) Rejets liquides normalisés en tritium pour les réacteurs nucléaires (données UNSCEAR)

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=