Livre blanc du Tritium & bilan des rejets de tritium pour les INB

212 Etude du transfert du tritium aux végétaux élevées pour le rapport OBT/HTO. Ces valeurs proches de l’unité ne permettent pas de conclure à une discrimination du tritium par rapport à l’hydrogène lors de son incorporation à la matière organique des plantes, d’autant qu’on observe une grande variabilité des résultats obtenus par les auteurs. Outre des conditions expérimentales très différentes (température, hygrométrie, lumière) pouvant influer sur les mécanismes d’absorption et d’intégration du tritium, les mécanismes biologiques propres à chaque espèce ou organe peuvent également expliquer la variabilité des ratios d’activité massique. En effet, les fruits et les tubercules stockent les assimilats organiques, et par conséquent de l’OBT, alors que ce n’est pas la fonction principale des feuilles ou des racines. De ce fait, les valeurs des ratios supérieures à 1 dans certains organes tels que les fruits ne sont pas dues à un enrichissement isotopique en faveur du tritiummais au phénomène de translocation des molécules organiques vers certains organes. Les modèles de calcul utilisés au CEA (gazaxi, ceres) n’utilisent pas de facteur de discrimination isotopique, autre que celui lié à l’évaporation (0,91). Il est apparu intéressant d’examiner les éléments disponibles sur le site de Valduc afin de comparer les valeurs obtenues à celles de la littérature et de juger de l’opportunité de modifier ou non les modèles actuellement utilisés. 3 Etude expérimentale Deux séries d’expositions de plants de laitue (EXT-1 et EXT-2) ont été réalisées en extérieur sur le site de Valduc afin d’étudier les transferts du tritium au végétal en conditions réelles. Ces expériences ont été menées sous serre, en période estivale, à 360 m sous les vents par rapport à un point de rejet gazeux de tritium, et durant plusieurs semaines de façon à atteindre un état de pseudo-équilibre. Les teneurs atmosphériques moyennes en tritium (HT et HTO) mesurées sur ce site sont faibles (de l’ordre de 10 Bq m -3 ). Pour chaque expérience, un échantillon représentatif des laitues a été prélevé de façon hebdomadaire en début de croissance, puis tous les 3 à 4 jours à partir de la phase de croissance exponentielle. Les mesures des activités tritium dans la vapeur d’eau de l’air, dans l’eau tissulaire et dans la matière organique des plants sont présentées en Figure 1. Pour chaque échantillon, les ratios OBT/HTO et OBT/TFWT ont été établis à partir des valeurs d’activités moyennes mesurées dans l’eau tissulaire ou dans la vapeur d’eau de l’air sur la période d’exposition. Les valeurs moyennes des ratios pour chaque série expérimentale, ainsi que les écart-types associés, sont présentés dans le Tableau 2. Tableau 1 : Ratios d’activité massique entre l’activité en tritium organique et l’activité de la vapeur d’eau atmosphérique ou de l’eau du sol (OBT/HTO) et entre l’activité en tritium organique et l’activité de l’eau tissulaire (OBT/TFWT), donnés dans la littérature pour différentes espèces végétales.

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=