Livre blanc du Tritium

166 Le stockage de déchets radioactifs contenant du tritium : impact des rejets sur l’environnement 2 3 1 2 Rejets gazeux Les opérations de conditionnement des déchets représentent une source potentielle de transfert des radionucléides dans l’air rejeté par la cheminée par le biais du compactage des fûts de 200 L, de l’injectionmortier dans les caissons de 5 et 10m 3 et du dégazage continu des effluents « B » entreposés dans des cuves dont les évents sont connectés sur la ventilation nucléaire. Les filtres à très hautes efficacités (THE) sont en place dans les conduits de ventilation de façon à épurer les poussières et aérosols présents dans les effluents repris par la ventilation nucléaire. Toutefois, les effluents gazeux ne sont pas retenus par les filtres THE, tels que le tritium, les halogènes (iodes en particulier) et le carbone 14. Valeurs mesurées Des mesures a postériori de tritium sont réalisées de façon systématique dans les prélèvements continus d’air effectués à l’émissaire de la cheminée de l’atelier de conditionnement des déchets (ACD) (Figure 10). Par ailleurs, un appareil de contrôle permet un suivi en continu du tritium dans l’air rejeté par la cheminée de l’ACD. Figure 9 : Schéma de collecte des eaux usées et de ruissellement

RkJQdWJsaXNoZXIy NjQ0NzU=